C'est le jour J, J.C., alias El Jj,  dans la joie et l'alégresse, fête sa 148e note de son journal, au milieu de sa saga de l'alpha sa lettre fétiche : le J.

El Jj, J de jet-ski, pas gymnaste ni d'une jungle de Jiu-jitsu mais oisif,... jongle a jeun ses mots Jj-teux. Opération overlord sur le canal, jubilation de cette joute.
Quitte à être égocentrique, autant le faire avec joie. Un peu de jugeote, si je jubile, c'est juste parce qu'en ce jour, je suis rendu au J. Seul moi comprend mon jargon à la jamaïcain javanais.

J'jappe au nez des japonais, j'ai po à nier : j'ai parié un J Jjisiesque, j'ai joué jésuitique jusqu'au bout. J'aime le J, mais jusqu'à là, il n'est pas jaloux... J'aime aussi la P !

 

(Laissez tomber, c'est concept)