MERDE ! Dernier mot prononcé par ma mère avant de me lacher dans l'arène, où les lions sont des sujets de disserts en histoire, où mes armes sont un stylo plume, où le gladiateur, ben c'est moi. Il parait que le mot de Cambrone apporte la chance au gladiateur des temps modernes, mais je me suis tout le temps demandé pourquoi. Et il ne faut pas dire merci, sinon, ça porte malheur (logique...)

Enfin, bref, en tant que gladiateur des temps moderne, j'ai une mission, survivre face aux affres de la seconde guerre mondiale, quitte à inventer des noms propres ici et là, quitte à déplacer les dates de l'Histoire parce que mon cerveau est un peu décalé. 4 heures pour rédiger une dissertation et colorier une carte sur les Etats-Unis. Au bout de 3h et une trentaine de minutes, mission terminée, général. Phase relecture activée... phase relecture désactivé 2 minutes après (c'est fou ce que je peux être flemmard, j'espère que ça va pas me coûter trop de poins).

La première invasion de bac barbares a été repoussée, général. Pause ravitaillement, et on s'attaque aux barbares physiciens et aux indigènes chimistes. Et sans calculette, s'il vous plaît, on se bat à la loyale ! Ok. C'est parti, 3h30 chrono. Première mission, déjouer le système d'alarme, en veuillant à ce qu'elle ne se déclanche pas intempestivement. Pour la deuxième mission, la tache sera plus ardue. On va la départager en en 4 objectifs:
a - Contactez l'agent Newton, pour aider les soviétiques à lancer leur satellite espion
b - Avec l'aide de l'agent Newton, aidez l'agent Kepler à retrouer sa troisième loi.
c - L'agent Kepler vous en dira plus sur les plans secrets du satellite européen Hipparcos, suivez ses instructions
d - Ne vous faites pas repérez durant cette mission, alors soyez très discret. Voici une lunnette de vision infrarouges, vous en ferez bonne usage.
Dernière mission, la plus difficile, mais la plus importante : allez acheter du choux rouge, des artichauts, du vinaigre et des bettraves... Pour quoi faire ? Ben pour faire de la soupe pardi...

 

T'1, ça m'a mit dans un mauvais trip toutes ces épreuves...