Avertissment : afin de rattraper le bas niveau des notes précédente, je vais aujourd'hui faire une vraie note de blog.

Ça va faire plaisir à certains : je rentre demain. Au programme du jour, donc : préparatifs.

Bon, on va réviser un peu... ... ... ... Mouais, ça peut attendre plus tard en fait... ... ...

Préparatifs du cartable, donc. J'ai besoin de quoi pour demain ? On va penser à prendre le minimum : trousse, agenda, feuilles...
... Euh, j'ai pas racheté d'agenda...
... Oh, mon stylo ne marche plus très bien...
... Et des feuilles, y'en a plus beaucoup...

Il faut donc que j'aille acheter un agenda, un stylo et des feuilles... Ça, c'est une mission pour VÉLO MAN, le supernaze héros qui enfourche son vélo dès qu'il a quelque chose à faire !

Direction Géant, le grand magasin du coin (comme son nom semble l'indiquer). Voulant acheter des fournitures scolaires, je me rend donc logiquement vers le rayon informatique, parce qu'il faut aussi que je rachète de l'encre couleur pour mon imprimante. Je dispose de 40 €, chaque truc d'encre coûte 12,50 €. Il m'en faut 3. Rentrant en fac de maths, le calcul mental fut rapide : 12,50 × 3 = 37,50 €... Si je compte bien, il me reste 2,50 € pour acheter des feuilles, un agenda et un stylo, ça risque d'être un peu juste. Je me résigne donc à ne prendre que 2 cartouche d'encre sur trois. tant pis, j'essayerai d'imprimer des dessins sans bleu, sans vert, sans violet... Tant pis, je n'imprimerai pas la photo de cette magnifique vache aux yeux bleus...

Bref, direction le rayon fourniture scolaire. Rayon agenda... Ben en fait, ya pas de rayon agenda. Ya même pas d'agenda du tout. C'est n'importe quoi ce magasin. Je prend quand même un joli stylo de couleur rouge (comme le ballon, ceux qui suivent assidument mon blog viennent de gagner une private joke). Je prend pas de feuilles, y'en a pas qui me plaisent.

Bref, je retourne vers les caisses, et repère une caisse avec une seule cliente, la caissière enregistre les derniers articles. Je m'avance donc vers cette caisse, pose mes quelques articles sur le tapis roulant (merveilleuse invention que le tapis roulant, on ne le dira jamais assez). Loi de Murphy oblige, c'est à la caisse que j'ai choisi qu'il y a la cliente qui a le plus de coupons de réductions, et qui en plus, ne sait plus où elle les a rangé.... (ellipse). Je paye donc mes artciles, regagne mon vélo et fait le point : il me faut encore des feuilles et un agenda.

Direction la maison de la presse. la dernière fois, il y avait des agendas. Après un petit passage dans le coin magazine (ce mois ci, ya des articles sur les blogs BD dans Psykopat et dans Bédéka, fallait que je vois ça). Bref, je vais voir les agendas... Ben en fait, il y en plus ici non plus.

Direction, un autre plus grand magasin, mais pas en vélo, cette fois, c'est trop loin (enfin, rien n'est trop loin pour Vélo man, mais là, il est un peu fatigué quand même). Un petit voyage en bus puis en tram. A noter que dans le tram, j'ai été sifflé par deux baby wesh-wesh (des wesh wesh qui ne sont pas encore assez vieux pour s'acheter leur casquette) qui n'avait qu'une seule envie : que je me retourne. Ils ont perdu leur pari.

Dans ce grand magasin, je me rend donc au rayon fournitures scolaires. Victoire, il y a encore des agendas ! Et il y a même des feuilles ! Alléluyah !

Et là, c'est le drame...
Nan, ne cherchez pas, il ne s'est en fait rien passé de spécial, c'est juste que je n'ai rien d'autre à raconter. A part peut-être ce papillon qui a essayé de se poser sur la roue avant de mon vélo, mais il a pas réussi, parce qu'elle tournait. Mais ceci est une autre histoire...