Cela fait maintenant a peu près une semaine et un jour que je suis majeur, et depuis samedi dernier, j'ai entendu un nombre incalculable de fois cette terrible question "Alors, ça te fait quoi d'être majeur ?"...

À brûle-pourpoint, je répondrais bien "Ben pas grand chose, à part le fait qu'on arrête pas de me poser cette question"... Mais en y réfléchissant bien, ce n'est pas vraiment le cas.

La nuit du 2 au 3 décembre, la nuit où légalement, je suis passé du status de mineur à celui de majeur, il s'est passé quelque chose de dingue.
Au réveil, je voyais le ciel bien plus bleu, l'herbe bien plus verte.
Au réveil, je me sentais plus grand, plus intelligent, plus mûr. Durant cette nuit là, j'ai acquis un sens critique, une réflexion politique, un engagement citoyen.
Là où avant je voyais des gens class au sourire freedent briller derrière une virgule, je vois des grands benets vénérer le pouvoir conféré par la manufacture Chinoise. Là où je voyais la révolution des blogs, je vois qu'un amas de connerie d'adolescents égocentriques qui mettent sur 15 pages leur photos avec des commentaires en français msnisé. Là où j'entendais du r'n'b, je vois de la soupe en flocons au goût pomme de terre/carotte...

Mais en y réfléchissant finalement un peu plus, je me dis que avoir 18 ans, c'est surtout l'âge auquel on doit trouver une réponse à cette terrible question : "Alors, ça fait quoi d'être majeur ?"...