Trève de chikungunya, de grippe aviaire ou de CPE et parlons un petit peu d'un sujet qui donnera du baume à nos cœurs : le caranougat.

- Mais, pourquoi parler du caranougat ?
- Question stupide... Parce que c'est bon !!!

Je ne vais pas vous faire l'affront de vous rappeller ce qu'est un caranougat... Enfin, si, je vais le faire, puisque je sens que certains lecteurs sont déjà perdu. Le caranougat, c'est le chaînon manquant entre le carambar de base au caramel et du nougat, c'est à dire, le carambar au nougat.

Dans la pratique, cela donne une pate blanche entourée d'une pate dans les tons oranges-marrons, le tout allongé sur 7 centimètres, au délicieux goût indéfinissable par les limites de mes connaissances culinéaires, mais d'une exquise félicité.

Prenez donc un petit caranougat, tirez-le de chacun des côtés de manière à faire effectuer à la friandise la rotation qui permettra l'accès au désiré caranougat qui, désormais libéré n'a plus qu'à attendre à être délicatement posé sur votre langue pour en faire ressortir les arômes de nougats et les exhalations du caramel.

Il reste enfin les fameuses blagues carambar :
Quel est la boisson qui pourrait devenir acteur ?
Le lait, parce qu'il tourne.

Et malheureusement, ça gâche tout : retour à la réalité : la paquet de caranougat est terminé, et vous commencez à avoir mal au ventre...