Les babyloniens comptaient en base 60 avec des 1 et des 10, les égyptiens comptaient en base 10 avec des petits signes pour toutes les dizaines différentes. Ça, tout le monde le sait, du moins, pour ceux qui ont bien suivi leur cours d'histoire des sciences. Aujourd'hui, je vais vous parler d'une numération que l'on connaît moins, et pourtant, elle est plus proche de nous : la numération des marchands d'œufs.

Les marchands d'œufs ont un gros problème : ils ne savent compter qu'en douzaines ou demies douzaines. Pour dire 12, ils disent une douzaine, pour dire 6, ils disent une demie-douzaine.

Mais s'il n'y avait que ça, leur numération serait bien triste. Il peuvent en effet faire des combinés.
Exemple pour 36 : une demie-douzaine de demies-douzaines

Mais comment exprimer 5 dans ce système, allez-vous me demander ? Et bien, c'est très simple : il ont inventé le "un petit peu plus de" et le "un peu moins de", qui permet d'ajouter ou d'enlever une unité. Exemples :
5 : un peu moins d'une demie-douzaine
4 : un peu plus d'une demie demie-douzaine

Bien évidemment, on a le droit d'employer les "un petit peu plus " et "un petit peu moins" seulement une fois par quantités. On ne peut pas dire "un peu moins d'un peu moins d'une douzaine" pour désigner 10, mais il faut dire "un peu plus de une demie-demie-douzaine de demie-demie-douzaines"

Voilà, à partir de ces petites règles, on peut exprimer tous les nombres de 2 à plus l'infini.

Quelques petits exemples ? Pas de problème :
14 : un peu plus d'une demie-douzaine d'un peu moins d'une demie-demie-douzaine
35 : un peu moins de une demie-douzaine de demies-douzaines

Super, non ?

PS : Une trouvaille que je viens de faire sur une grande question que je me suis toujours posé : Pourquoi les lettres des banderoles ou pancartes de manifestations sont toujours percées (pour les o, les p, les a...) ?
Et bien, je l'ai compris hier : c'est pour avoir moins de prise au vent ! (Même en grève, je continue de réfléchir aux grandes questions de la vie)