Figaro : Bonjour tout le monde ! Vous connaissez peut-être le blog de Zetron...
Cleo : Euh nan, qui est-ce ?
Figaro : Là n'est pas l'important. Ce qui est important, c'est que devant la recrudescence de fanfics sur Zelda ou autre jeux vidéo, il a decidé de faire une
fanfic sur Tetris...
Cleo : Et ?...
Figaro : Et ben, voici plus fort, une fanfic sur l'Univers de Pong !

Tûttût tûttût tûttût tûttût... Ces crépitement résonnant à l'oreille comme le glas de la défaite, et pourtant, tout avait si bien commencé.
Tûûût tûûût tûûût... 7 heures, le réveil sonne, cette journée risque d'être une grande journée. Ce jour là, j'allais disputer la finale du plus grand meeting sportif de tous les temps : la finale du plus grand tournois de de tennis au monde, le Paceover National Gear, plus connu sous le nom de PONG.  Le début du match était prévu à 9 heures, seulement trente minutes avant de partir à l'échauffement. Comme d'habitude, je prends ma combinaison blanche, mange de quoi me remplir l'estomac, puis pars au pas de course en direction du stade. Je me regarde au passage dans le miroir de l'entrée : tout semble normal. Corps rectangulaire, visage dans la continuité et sa pâleur qui me caractérise. C'est parti. En forme comme je suis, je crois que mon adversaire d'aujourd'hui, un certain Player Two, aura des soucis à se faire.

Tûttût tûttût tûttût tûttût. Le son retentit à travers le court d'un noir ébène, la partie commence. La balle est mise en jeu au niveau du filet de pointillés blancs, je ne peux plus reculer maintenant. L'idée de perdre la finale de PONG traverse ma blanche tête... Non, c'est impossible, je joue à ce jeu depuis tout petit, simple stress d'avant match. Tût. La balle rebondit contre moi. C'est le début, la vitesse de la balle est encore faible, la difficulté n'est pas encore trop grande. Player Two ne semble pas avoir trop de problèmes non plus à suivre cette balle qui vole de plus en plus vite au fil des échanges. Sa vitesse est maintenant maximale, je cours à toute berzingue sur le terrain de manière à me placer dans la trajectoire de la balle carrée. La voici qui rebondit contre l'adversaire... Mais... mais... Qu'est ce que c'est que ce ricochet ? Non, c'est de l'anti jeu ! La balle est déviée, je me précipite pour la rattraper.. Trop tard, elle passe à quelques millimètres de moi. Que fait l'arbitre ? Ce n'est pas normal de faire ça ! Un point pour l'adversaire... Ce point écrit en énorme sur le terrain... Ce point qui me nargue. Score : 0-1.

L'arbitre n'a rien vu... D'ailleurs, y a t'il vraiment un arbitre ? Je pratique le PONG depuis tant d'année, je n'ai encore jamais vu ce fameux arbitre qui compte les points. Pourtant, il ne s'était jusqu'à là jamais trompé !

La deuxième balle est mise en jeu. Je reprend mes esprits, ce point sera mien. Les échanges s'effectuent comme à l'accoutumée. Rebond sur moi. Rebord. Rebord. Adversaire. Rebord. Rebord... La vitesse augmente, tout va bien jusqu'à cet évènement qui m'a valu le premier point : le joueur adversaire provoque un faux rebond. Il s'en est fallu de peu, je rattrape la balle mais cela ne suffit pas : un nouveau mauvais rebond me fait perdre à nouveau le point. L'affichage sur le grand court noir change à nouveau. Un immense 2 dans le terrain adverse me nargue encore plus. Et cet arbitre qui ne remarque toujours pas la tricherie de Player Two...

Les balles défilent. Player Two continue de tricher. 0-3. 0-4. 0-5. Les points s'enchaînent, je ne peux rien faire face à ce déplorable challenger. Je commence à perdre confiance, c'est impossible de lutter.

0-14. Balle de match pour ce tricheur. Il n'y a plus aucun suspens, je sais le sais déjà, j'ai perdu. Comment a t'il fait ? Je n'en avait aucune idée, toujours est-il que ce jour là, j'essuyais la plus grande défaite de ma carrière en PONG. La balle est mise en jeu, les échanges s'intensifient. Aucune surprise, on ne peut pas jouer face à des gens comme lui. Il court plus vite que moi, utilise des techniques interdites. La balle carrée passe pour la quinzième fois derrière moi.

Tûttût tûttût tûttût tûttût...

Ce n'est que quelques années plus tard que j'ai compris ce qu'il s'est passé ce jour là lors de la finale de PONG. L'arbitre était passé de la version 1.0 à la version 2.0 du jeu...