Dimanche 11 juin 2005, soleil musclé sur ma petite ville provinciale, et l'évènement annuel attendu par tous les autochtones : la grande foire à tout !

Pour situer l'affaire, une foire à tout, c'est comme un vide-grenier, sauf que le principe n'est pas de vider son grenier mais de présenter un peu de tout (donc, c'est la même chose, seul le nom change).
Bref, tout ça pour dire qu'en cette bien chaude journée de juin, je suis sorti de ma case pour aller chiner dans les stands de tout un tas de gens dans le but de dénicher des perles rares (Quand on va à ce genre d'endroit, il faut absolument employer les mots "chiner" et "dénicher", j'ai jamais trop compris pourquoi). Bon, en fait, je suis parti à la recherche de jeux ou CD pas chers, en compagnie de mon petit frère.

Ce genre d'évènement est également un grand moment pour faire un peu de sociologie de comptoir. Et comme je n'ai pas envie de garder toutes ces précieuses analyses pour moi, je vais vous en faire part :

* Si vous voulez acheter des nouveaux jeux sur une console Nintendo, il est parfaitement déconseillé d'aller dans un vide-grenier, pour la bonne raison qu'un jeu Gamecube ou NDS est introuvable. Les possesseurs de Playstation II seront cependant aux anges devant le choix proposé. Pourquoi une telle disparité entre les disponibilités des différentes plates-formes ? Selon mon "adorable" petit frère : "les jeux Playstation sont tout pourris, c'est pour ça que tout le monde les revend. Les jeux Nintendo, ils sont bien, donc on les garde". Je suis totalement d'accord avec cette fine analyse.

* Si vous cherchez des CD, ce n'est également pas un bon endroit, puisque les vide-grenier sont avant tout des endroits pour se débarrasser d'un trop plein. La répercussion sur la disponibilité est donc fulgurante, puisque sur 3 cd vendus, il y en a au moins un qui correspond à une télé-réalité (L5, Starac½, etc.). C'est amusant de ce dire que cette grande dame derrière son stand à des goûts musicaux pour le moins douteux...
* Enfin, on peut observer dans ce genre d'endroits le rapport qu'entretient la France d'en bas. On trouve, entre autres :

- Combien pour ce jeu ?
- 10 euros !
- Je vous en donne 5.
- J'ai dit "10 euros".
- Bon, 7 euros, alors !
- MAIS VOUS ALLEZ ARRÊTER DE ME FAIRE -censuré-, C'EST 10 EUROS !!!! Nan, mais c'est vrai quoi, comment je la fait ma marge, après...
(S'en suivent des insultes lorsque la chalande fut partie, mais je préfère ne pas les reproduire)
Ou alors :

250 € !
180 € !!
150 € !!!
100 €, achetez !
15 € !!!! (pas plus bas)
5€, allez, achetez, s'il vous plait, ne me laissez pas avec ce truc !

Gratuit, et je vous offre en plus un lecteur MP3 !!!

Bref, tout ça pour dire que, malgré tout, j'aime bien la foire à tout, avec ses Atari 2600 à 3€ ou ce magnifique fauteuil Louis XIV du XIIIe siècle d'origine, made in China, à un prix défiant toute concurrence. (Sans parler de cette Playstation II disponible à 25€, et à 80€ dix mètres plus loin (5,50 € le mètre...))