12h44 : -Bienvenue, Jean-Mimi
- Bienvenue, Thierry. Nous allons, dans un peu moins de 16 minutes, à présent, assister à un spectacle exceptionnel. Devant vos yeux ébahis, El Jj, le gars qui tient ce blog, va effectuer devant vos yeux ébahis (je me répète, mais vos yeux seront ébahis) un record du monde totalement eceptionnel, et en plus, totalement dénué d'intéret, puisqu'il va écrire devant son ordinateur pendant une durée de 7 heures !. Oui, je dis bien 7 heures, c'est à dire, 30 minutes de plus que le précédent record établi par TaloK, qui était de 6h30.
- Exactement, Jean-Mimi il va effectuer ce record de 7 heures. Il va commencer à environ 13h, pour que ça soit une heure juste, et terminer sur les coups de 20h. Avec nous, voici Barry White, le célèbre chanteur qui est devenu aujourd'hui établisseur de records sur France 3, pour une raison totalement obscure. Bonjour Barry !
- Bonjouw Thiewwy, ça me fait plaisiw d'êtwe avec vous pour regarder ce mec un peu stupide sur les bords effectuer ce splendid record du monde. Oups, j'ai bien pwononcé un ewwe, désolé.

12h48. -Je crois que vous connaissez un peu le principe du record que Jj va effectuer devant vos yeux toujours plus ébahis.Enfin, si vous ne le connaissez pas, je vais vous le rappeller par des mots simples pas plus tard que tour de suite. Je sais que vous êtes toujours de plus en polus nombreux à lire ces records du monde, donc, dès le début, il faut mettre les choses au clair
- Eh, tout à fait Jean-Mimi ! C'est pas les chinois qui vous diront le contraire !
- Houla, doucement, Thierry ! Donc, dans 10 minutes maintenant, Jj va commencer son record dont le principe est pour le moins très simple : il suffit de rester devant son clavier à tapoter comme un con pendant une durée déterminée au préalable. Cette durée a été choisit comme étant de 7 heures. Donc, Jj va pianoter sur sur petit (enfin moyen) clavier d'un blanc de couleur plutôt blanche !
- Ah, ça, les claviers blancs, c'est quand même mieux que les claviers jaunes !
- Houla, doucement Thierry !
- Et je ne dis pas ça que parceque les claviers jaunes, ils aiment bien manger du riz...
- Houla, Thierry, attention à ce que vous dites !
- Non, mais je ne suis pas raciste, mais n'empeche, c'est pas les chinetocs qui vont faire ce genre de prouesse !
- Houlala Thierry...

12h52. Bon, plus que 8 minutes avant le début du record, Thierry, nous allons devoir un petit peu meubler en attendant que ce record commence.
- Pas de problèmes, j'ai plein de sujets à aborder en attendant, comme par exemple, les chin...
- Houla, non, Thierry, je ne crois pas que ceci soit un sujet très intéressant à aborder avant le début d'un record comme ça qui se veut tout public...
- Oui, mais les chin...
- Non, Thierry, je t'ai dit. Tu arrêtes avec les Chinois. Ils ne t'ont rien fait, tu ne leur fais rien..
- Mais euh...
- Stop, ça suffit, pas d'insulte !
- Même pas une petite blague sur les chinois ? Allez, s'il te plait...
- Non, quand je dis non, c'est non !
- Merci. Alors quel bruit fait un chinois qui tombe d'une falaise ?
- J'ai dit non. En plus, elle est connue, cette blague, il fait Chiiiiiiiinn-toc !
- Ah nan, un chinois qui tombe d'une falaise, ça fait le bruit très agréable d'un chinois qui tombe d'une falaise...
- Houlala, Thierry, je crois que vous débordez un petit peu
- Il n'empeche, c'est pas les chinois qui...
- Stop Thierry, ça suffit !

12h56. Bon, plus que 4 minutes avant 13h, donc, avant l'arrivée du recordman. A moins qu'il soit la depuis déjà 12 minutes, mais je me demande bien pourquoi il aurait commencé 16 minutes avant 13h, puisque ça ne sera vraiment pas facile pour faire le décompte du temps qui passe.
- Peut-être qu'il a pris en compte le fait que l'on ai le droit, durant ce record, à 4% de pause, ce qui fait, sur 7heures, un total de 16 minutes.
- Wa, Thierry, quand vous arrêtez d'insulter les chinois, c'est tout de suite plus intelligent ce que vous dites
- C'est vrai, je suis plutôt malin, pas comme ces Togolais...
- Houla Thierry...

12h58. Bon, plus que 1 minute avant le début du record. Pour les gens qui liraient ces lignes aux environs de 13heures sur ce blog, sachez que la note va être réactualisée toute les heures pour qui vous puissiez lire presque en temps réel le record qui s'atablit sous vos yeux !
- Merci de cette intervention, Thierry ! Ah, je vois Jj qui arrive, le record va pouvoir commencer... Enfin, continuer !

13h00 Bonjour à tous, bonjour à toutes ! Je crois que vous l'avez compris, avec cette magnifique intro parodiant les deux célèbres animateurs de curling, Thieryy Montasco et Jean-Michel Lacluise, je vais devant vos yeux ébahis (J'adore cette expression, je l'emploi comme je veux) effectuer un record du monde de 7 heures de tapage intensif sur ce clavier. Cela fait déjà 16 minutes (17, maintenant) que je tape sur ce clavier, et je devrais logiquement continuer jusqu'à 20h. Si vous comptez bien, cela fait 7 heures 16, mais c'est à cause des 4 % de pauses réglementaires attribués aux sportifs de l'extrème qui tentent le pari de faire ce record du monde. Je vais vous faire un petit résumé de l'histoire de ce record, ça fait toujours du bien un petit peu d'Histoire (avec un grand H, on parle du record du monde de la note la plus longue, tout de même...).

13h03. Autre petit détail, avant ce bref rappel historique, à propos des paragraphes et de l'heure. Je sais, pour ceux qui suivent ce recor depuis le début, ça va un peu être du répété, mais il est important de dire ça pour les nouveaux. Il y a donc, au début de chaque paragraphe, une petite association de 5 caradctères alphanumériques, plus précisément, deux chiffres, une lettre (généralement un h) et enfin, dezux autres chiffres. Cette chaine de caractère représente ce que l'on appelle généralement une heure. Pour être plus précs, une heure dans son format le plus simple, à savoir, en base soixante. Je vous aurait bien fait le record en heures décimale, mais pour des raisons techniques (pas d'accès direct à cette heure sans faire de calcul qui me prendrait du temps), je suis forcé de prendre l'heure normale, l'ancienne heure, quoi. Et pourquoi donc mettre l'heure au début de chaque paragraphe ? Ben pour que vous puissez vous rendre compte à quelle heure j'ai écrit ces lignes, et également, vous rendre compte de si je triche ou si je ne triche pas, en regardant la densité du paragraphe par rapport à l'heure indiquée. De toutes façon, je ne triche pas. 7 heures, c'est déjà long, si en plus, je le fais en plusieurs fois, ça serait du suicide...

13h07. Donc, petit rappel historique sur l'histoire du record. Pour des raisons de praticicité, j'ai imprimé l'historique du record pour l'avoir devant moi, et vous donner des informations exactes. le record dans sa forme la plus actuelle, c'est à dire, le record du monde de la note la plus longue de au moins une heure, est apparu un sombre jour de mars 2005, le 2, pour être plus précis. A l'époque, j'avais écrit pendant une durée de 1 heure, c'est à dire, 60 minutes.A l'époque, j'avais trouvé ça déjà très long. Dire qu'aujourd'hui, je suis en train d'en fair le septuple, ça m'épate. je suis inconscient, j'en suis conscient (oh, c'est rigolo, ça, comme formulation, je vais esayer de le replacer plusiuers fois au cours du texte. Si vous voulez, vous pourrez vous amusr à les compter. Il est aussi possible que je ne vais pas le remettre, je ne sais pas encore, je n'ai absolument pas prévu de choses à dire pendant les 7 heures à venir. J'ai juste quelques petites brides de choses à dire, à savoir, la mort de Kaki tuée par des moustiques et agonisant pendant un très long nombre de minutes, mais je vous reparlerait de ça plus tard (cool, du suspens...)

13h11. Bon, je vois que j'ai un peu déraillé au niveau de ce que j'ai dit. ne vous inquiétez pas, c'est tout à fait normal. Si je me cantonnais à ce que je voulais vraiment dire, je perdrais énormément en volume textuel, et ça serait plutô compliqué... bref, tout ça pour dire que je reviens à l'historique de ce record. Rappelez-vous, c'était le 2 mars 2005, j'effectuait un record du monde de une heure de tapeg ininterropu. Après ce magnifique record, je mettais au défi quiconque de faire mieux. Et bien, il ne m'a pas fallu attendre longtemps, puisque Oncle Joe, qui ne blogue plus tellement en ce moment, tout ça soit disant parce qu'il fait une prépa et qu'il a besoin de bosser (mon œil...). En tout cas (désolé si je n'ai pas terminé la phrase précédente, mais j'en ai oublié le début) le 6 mars 2005, à 9h51, le record était battu. Il était à présent détenu par Oncle Joe, avant une note longue de 1h30. Certains diront qu'une durée n'est absolument pas une mesure de longueur, mais moi, je vous répondrai que j'emploi els mesures que je veux, et, à ce que je sache, c'est très courant de dire que l'on habite à 10 minutes du lycée.

13h15. Suite de l'Histoire, donc. Nous sommes le 15 mars 2005, dans la soirée, au environs de 21h51. Je me dis alors : "Tiens, si je battais le record que Joe m'a insidieusement volé ?" Et là, ni une ni deux, je prend deux heures de mon temps pour effectuer un magnifique record du monde de deux heures. Bon, je vais vous passer le record de 2h30 de Joe le 20 mars suivant, ma reprise du record le 27 avril, avec 3h. Je vous passe également les 3h30 de Joe le 27 avril (je croisd que je m'emmelle un peu les pinceaux dans les notes, le record de 3h, c'était le 28 mars, mais bon, ça, en fait, on s'en fout un peu, c'était un record ridicule, et c'était il y a un peu plus de un an).

13h17. Et là, nous en arrivons à quelque chose de totalement dingue. Je fais un record du monde de 4h, le 30 avril, et devinez qui vient s'interposer en challenger totalement impromptu ? Tipierre ! Oui, le Tipierre, qui, à l'époque, commençait un petit peu à se faire connaitre du milieu des u-bloggueurs. Et ce Tipierre inopiné, devinez ce qu'il fait ? Non, vous ne devinez pas ? Et bien, je vais tout de suite vous le dire : Tipierre réalise, devant nos yeux ébahis, un record du monde de la note la plus longue pendant 4h30. Oui, 4heures 30, alors qu'il n'avait encore jamais réalisé une telle prouesse ! Enfin, je m'enflamme, je m'enflamme, mais face à cet affront le 14 mai 2005, Joe a du ajouter une demie heure au reord qu'il projetai de faire pour me battre, et fit alors le 7 juin 2005 un record du monde de 5 heures ! Oui, 5 heures ! 5 heures, c'est long, figurez-vous ! Et pourtant, il a bien fait 5 heures !

13h21. Bon, face à un record de 5 heures, j'ai du m'avouer vaincu... Mais en fait, non, parce que je suis toujours pret à faire n'importe quoi, donc, j'ai pris mon courage à deux mains, et j'ai réalisé le 22 juin 2005, de 13h30 à 19h00 (c'est à dire, a peu près les heures que j'ai choisi pour ce record) et j'ai donc réalisé un record de 5h30. Et que se passa t'il ensuite ? Et bien, le temps passa, passa, passa...

13h22. Le temps passa jusqu'au 17 décembre 2005, jour où le petit Zetron, bien décidé à me détroner, tenta d'effectuer un record du monde de 6 heures; hela, 1000 fois hélas, on ne peut pas faire 6 heures comme ça, sans entrainement. Au bout de 3h56, Zetron abandonnait sa tentative de record. C'était le premier record échoué de l'Histoire du record de la note la plus longue.

13h24. Bon, ce n'est pas tout, maintenant, dans l'historique, je n'était plus le dernier sur la liste, et ça m'embetait franchement. 'est pour cela que, le 27 février, grand mal me prit, et je décida inopinément de m'auto battre, en faisant un record de 6h00. Comment expliquer se qui se passa dans ma tête ce 27 février 2006 ? Je l'ignore moi-même encore, mais ça me manquais de réaliser un record du monde, donc je me suis dit que ça serait peut-être marrant de refaire un record, comme ça. Bref, j'ai donc réalisé sans trop grosse encombre un record de 6 h00. Ce jour là, je pensais avoir réalisé quelque chose d'imbattable, puisqu'il n'y avait que moi d'assez fou pour tenter de faire ce genre de record.

13h26. Seulement, quand on pense être completement dégénré, on trouve quelqu'un de toujours plus dégénéré que vous. Aux alentours du 13 avril 2006, un jeune individu répondant au pseudonyme de TaloK (avec un K majuscule pour lettre finale... Pourquoi, TaloK, il faudra me l'expliquer... Peut être pour que le nom puisse être lu dans l'autre sens, et que ça fait Kolat ! Ah ah, j'ai découvert le secret de ton pseudo, TaloK, tu es en réalité un koala qui ne s'assume pas... Houla, je part en délire, désolé... D'ailleurs, au passage, je viens de remarquer que j'ai oublié le K majuscule final dans l'histoirique des records sur mon petit suite, grosse erreur... Je réparerait cette erreur dès que j'aurai terminé le record, parole de bison.)

13h29. Euh, j'en était où, déjà ? Ah oui, je parlais de TalOk. Et bien, figurez vous que ce jeune padawan chevelu venait sur mon blog, ainsi que le blog de Tipierre, flaner en disant qu'il allait réaliser un record du monde de 10heures. Oui, 10 heures, ce qui aurait fait de lui le premier recordman à faire un record avec un nombre d'heures à deux chiffrss (ou un chiffre d'heures à deux noimbres, je ne me rappelle plus exactement qu'est ce qui correspont à quoi, et pourtant, je devrais le savoir, c'est quand même mon boiulot... Enfin, bref, revenons en à nos moutons).

13h31. Je parlais donc de TalOk qui était venu nous parler sur nos blogs respectifs qu'il allait tenter le record du monde de 7 heures. Comme vous vous l'imaginez, il n'a pas tenu sa promesse, puisque je suis entrain de réaliser un record du monde de 7 heures, et non de 10h30. En tout cas, il a quand même battu mon précédent record, puisqu'il a réalisé un record du monde de 6h30, ce qui fait en minutes... euh... en tout cas, en minutes, ça en fait vraiment beaucoup ! Et beaucoup de minutes, ben ça fait beaucoup d'heures. Déjà, une minutes non stop à taper sur un clavier, c'est déjoà long. Alors, multipliez ette minute par un nombre correspondant à l'idée que vous vous faites de très très beaucoup. Ajoutez-y ensuite un peu beaucoup, et vous verrez que un record du monde de la note la plus longue, ben c'est quand même plus facile que de courir un 100 mètre en moins de 30 secondes (et je m'y connais terriblement en atléthisme pour vous raconter tout cela).

13h34. Vous avez remarqué ? Cela fait déjà une demie heure que je vous parle de l'historique du record, et tout ça pour en arriver où ? Au 14 juin 2006, où moi même, du nom de Jj (c'est moi) décide de battre le jeune TaloK chevelu en faisant un record de 7 heures.... En fait, je dois vous avouer que cela risque d'être long, et je ne me suis même pas sur (je sais que dit pas "je ne suis même pas sur", mais je parle comme je veux, et j'avais commencé cette phrase comme ça. En fait, il faut également dire que essayer d'écrire des choses sur un clavier tout ça en écoutant la télé qui parle des Toutouyoutous, ben cc'est pas très très facile. Oui, je dois vous avouer, pour réaliser ce record, je laisse un petit bruit de fond correspondant à la télévision, et plus précisémenet, c'est Canal plus, avec son émission "nous ne sommes pas des anges", qui traite de la pub, et de la place des personnes du troisième âge dans la pub. Le sujet n'estpas plus intéressant que ça, quoique, de toutes façon, j'ai vraiment du mal à écouter de quoi ils parlent vraiment, mais bon... Enfin bref, je vais chnager de paragraphe, histoire de me changer les idées.

13h38. Avant de parler de la télé, je voulais dire un truc très intéressant : j'ai réussi à causer pendant une demi-heure de l'histoirique du record du monde. Dire que avant, je ne prenais que quelques 10 minutes pour faire cet historique, là, je me suis sacrément amélioré. Maintenant, je vais essayer de passer les 21 minutes qui me séparent de 14 heures pour vous parler un petit peu des règles du reord, au cas où vous seriez assez dingue pour tenter de le réaliser, ou au cas où vous seriez un petit peu sadique pour connaitre ce que je vais endurer. Bref (parce que j'aime bien Bref comme mot) je vais changer de paragraphe pour que vous puissez connaitre à quelle heure j'ai commencé le paragraphe qui suit..

13h40. DOnc, les règles du record de la note la plus longue sont pour le moins assez simples : il suffit d'écrire une note de blog (c'est à dire quelque chose qui peut se bloguer sans grandes difficultés, c'est à dire, tout est n'importe quoi, par essence même du blog) durant une durée déterminée à l'avance, voire plus si le cœut y est, et l'envie pas trop loin derrière. Mon record à moi est donc de faire une note longue de 7 heures, et je vais tenter 'y tenir, bien que le seul fait de dire "7 heures éveille en moi une sorte de cauchemar vivant, un peu comme si Basile Boli était devant moi déguisé en Casimir, et commençait à fondre (bien sûr, c'est une métaphore, je ne sais pas si Basile Boli fondant, déguisé en Casimir me procurerait les mêmes sensations] (ce crochet, c'est une fermeture de toutes les parenthèses que j'ai précédemment ouvertes, étant donné que je ne me souviens plus exactement le nombre, je préfère toutes les fermer en même temps. Donc, règle numéro une du record : écrire sans s'arrêter pendant une durée déterminée.

13h44 Règle numéro 2, qui vient corroborer la règle numéro une : il faut, certes écrire un durée précdemment choisie,, mais pour que le record soit homologué, il faut que le record déterminé soit plus long que le précédent record. Le précédent record était de 6h30, je me dois donc de faire plus. Mais alors, pourquoi ne fais-je pas tout simplement un ecord de 6h31, ça serait tellement plus simple ? C'est vrai, ça serat plus simple, mais à ce rythme là, on en serait toujours à une note de 1h12 de record, ce qui n'est pas génial (et ce qui aurait d'aillurs voulu dire qu'il ne me resterait plus que 12 minutes pour terminer ce record. C'est pourquoi, les règles très strictes de ce record stipulent que pour qu'un record soit officiellemen battu, il faut que le précédent record soit battu de 30 minutes, ce qui équiaut à une demie heure dans le langage plus courant.

13h47. Troisième règle, qui en fait, est la huitième, mais que j'ai envie de dévelloper comle tant la troisième, est une règle qui vient ajouter un petit plus à la première règle. On appelle généralement cette régle comme étant la règle des 4 % de pauses réglementaires. Cette règle stipule que 4% du temps total est permis en pause. Dans la pratique, cela me laissera 16 minutes pour aller vagabonder à un moment ou à un autre, quand l'envie me sera donnée. Je ne suis pas encore sur d'utiliser ces 16 minutes, ou alors, aux environs de 19h30, quand on m'appellera pour aller manger (Le gros problème de ce genre de record, est que, en plus d'être long, ben ça prend du temps, ce qui empiète pas mal sur le fait que je doivent manger aux alentours de 12h, pour le repas appellé "midi" et aux alentours de 19 heures pour le repas que l'on appelle "dîner", avec un petit chapeau sur le i, parce qu'il y a deu oleil et qu'il ne faurait pas qu'il attrape un mauavis coup de soleil.). Donc, je résume cette troisièe règle : il est permis 4 % de pauses.

13h51. Quatrième règle, je vous en ai parlé tout à l'heure : la règle des paragraphes. Un texte sans paragraphe, c'est comme un alpiniste dans crampons, ben ça se casse la gueule. Je pouvais aussi mettre la métaphore d'une chaise à qui il manque un pied, c'est bancal, mais je préfère la garder pour un peu plus tard, si cela ne vous dérange pas trop). Donc, cette règle stipule qu'il faille faire des paragraphes. Pourquoi ? ben parce que c'est plus facile à lire ainsi. Mais, cette quatrième règle ne nous parle pas que de ça, elle nous dit également qu'il faut mettre, au début de chaque paragraphe, l'heure qu'il est. Je vous ai dit pourquoi tout à l'heure, je ne vais pas vous le redire à présent. En tout cas, cette quatrième règle est primordiale, je me demande même pourquoi je ne l'ai pas placée en troisième règle... Ah si, je sais pourquoi elle n'est pas en troisième règle : parce que normallement, c'est la troisième règle, mais la méchante règle des 4% de pauses l'a devancé dans mon discours...

13h54. Cinquième règle : la règle des 30 minutes de dépassage de record. j'avais pas vu que cette régèle était la cinquième ce qui fait que je l'ai déjà dévelloppé tout à l'heure. Il faut en fait dire que que la seconde règle stipule qu'il faut faire le record sans interruption. interdiction, par exemple, de se lever pour aller regarder un match de pétanque tout pourri, parce que que, en plus de la deception d'un zéro zéro, ça ajoute la déception d'un record du monde non homologué. Bien sur, avec la règle des 4% de pauses, il est possible de prendre 90 minutes pour se faire un match, mais il faut cependant que le record soit 96% de fois plus grand que les90 minutes de match, et le chiffre me parait tellement vertigineux que je ne préfère même pas y songer (ah, rien que d'y songer, ça me rappellle Basile Boli...)

13h56. Sixième règle, la règle du moinome non binomial. Cette règle stipule une chose très importante, il faut faire le record seul, le relai n'est absolument pas permis, sinon, ben c'est de la triche (a moin, bien sur que vous avez un ami qui accepete de faire le record tout de suite après vous en vous battant de 30 minutes, dans ces cas là, c'est tout à fait envisageable. Par contre, vous avez le droit d'avoir un comité de soutiens derrière vous, ou même tout un groupe de supporter prets à vous encourager si vous commencez à faiblir. Ceci est bien sur totalement permissible.

13h58. Je vous parler des deux dernières règles après 14h, en attendant, il faut que je vous parle d'un ami qui devrait bientôt arriver, s'il n'a pas oublié que c'était aujourd'hui le record, à savoir, notre célèbre ami journaliste. Ce magnifique personnage inventé à l'époque par Tipierre est ce personnage qui nous fait un peu changer du monologue en nous proposant de faire un petit dialguie. Bon, attention, passage à 14h, peut-être arrivée du journaleux...

14h00... Ah nan, il semble que le journaliste ai oublié de venir me voir aujourd'hui... C'est un petit peu triste, en y pensant, mais ce n'est pas grave, je vais continuer de vous parler des règles du record, il a peut-être eu un contretemps, comme un accident d'avion, une cheville cassée, une panne de réveil, un cha cha cha endiablé ou même une crete de coq. Enfin, je ne sais pas, tant de choses peuvent arriver au cours d'une vie, c'est incroyable.

14h02. Donc, j'en était où, moi déjà. Septième règle, je crois. C'est quoi, cette règle, déjà ? Ah oui, la règle du non msn style lol sms. C'est la règle la plus simple qu'il soit : pour établir ce record, il faut écrire en français dans un style lisible. Cela banni donc le langage sms, le langage le plus parlé en Frace, pusique tout le monde le parle, mais qui malheureusement, est absolument illisible. C'est vrai, c'est illisible sur une petite phrase ne comptant pas plus de 20 mots, mais vous imaginez sur un texte long de sept heures de tapages non-stop, qui contient un nombre impressionant de mot (environ 96,64 mots par paragraphe pour quelqu'un comme TaloK qui nous fait des chose comme 31,08 paragrpahes par heures...) Non, le sms style, c'est quelque chose de tout à fait inconsidérable, et en plus, écrire en sms sur des blogs ou des forums, ben ça donne le cancer, ça provoque des tsunamis et ça donne des envies irraisonnées à voter Sarkozy. DOnc, tout ça pour dire : le septième règle dit non au sms, parce que le sms, ça tue les bébés phoques.

14h06. AU fait, je vous ai déjà parlé de là où je lis l'heure ? Non, et ben, je la lit en bas à droite de mon écran, sur ce que l'on appelle couremment la barre de tache... Pouquoi je dis ça ? Ben, tout simplement parce que ça me fait tout de suite une minute de plus dans ce record, qui va me menre jusqu'à bien trop tard...

14h07. Donc, dernière règle importnate pour faire un record : écrire à une vitesse de au moins 2,9 caractères par secondes. Ca parait difficile comme ça, mais vous verrez si vous le faites, c'est en réalité super facile, il suffit d'écrire normallement. Bon, apr contre, quand on regarde les records déjàeffectués, on s'aperçoit que Joe, lors de son record de 2h30, a écrit qu'à une vitesse de 2,89 caractères par secondes, le record n'aurait donc pas été établi. Seul chose qui a permit de l'établir, c'est que cette règle n'existait pas encore à l'époque. Il faut dire que plus le record est long à se faire, plus le nombre de règle augmente. Un peu comme dans les gouvernement : plus le temps passe, plus le nombre de lois stupide augmente de manière exponentielle. Bon, j ne vais pas vous faire de politique pour le moment, mais sachez tout de même que la vie, mais c'est chouette, mais que ça serait encore plus chouette s'il n'y avait pas des incapables au gouvernement. Oui, je dénonce, rien à foutre, je suis un vrai rebelle, je vais ce que je veux... Oh, mais qui vois-je qui entre ?...

14h11. Palam pam pam, palam pam pam !
- Et oui, c'est le retour de moi, le journaliste attitré à faire les interviews de Jj quand il écrit ses records du monde./ Je viens, comme d'habitude réalisere une petite interview toutes les heures durant ce record du dmonde. Première question, comment allez-vous, jeune padawan répondant "quoi ?" quand on crie Jj derrière lui ?
- Et bien, je vais pas trop mal, la vie est belle, les oiseaux chantent, et il fait suffisemment pas très beau dehors pour que je n'ai pas une trop grosse envie de sortir pour prendre l'air. Bref ça va. Mais au fait, pourquoi êtes-vou en retard, monsieur le journaliste dont j'ai oublié le nom depuis le dernier record ?...
- Euh... C'est moi qui pose les questions ici. Je ne peux pas vraiment vous dire pourquoi je suis en retard, c'est... euh... privé... Bon, bref, revenons en nos moutons et à cet interview exeptionnel : comment allez vous ?
- Euh, vous m'avez déjà posé cette question...
- Ah oui, désolé, mais mon imprimante à imprimé en double mes quzstions, ce qui me pose des petits problèmes. Donc, deuxième question : que pensez vous faire entre 14 heures et 15 heures ?
- Ben je pense continuer à faire ce record...
- Euh... AH oui, pas bête. Mais par cette question, je voulais savoir quels sujets avez-vous prévu de dévelloper au cours de la prochaine heure...
- Ah oui, au cours de la prochaine heure... Ebn, je ne sais pas trop. J'espère faire durer assez longtemps cette interview pour que ça empiète pas mal sur l'heure qui s'annonce, sachat que déjà un quart d'heure de cette heure là est déjà passée...
- Ah, c'est pas con, ça de faire durer l'interview, mais ne pensez-vous pas que je vais enavoir marrre avant ?
- Sacaht que c'est moi qui ai écrit vos phrases, je ne le crois pas.
- Ahah, ah, vous êtes un sacré cachotier, monsieur Jj...
- Oui, on me le dit très souvent !
- Bref, deuxième question, que pensez-vous faire entre 14 heures et 15 heures..
- Je n'ai pas déjà répondu à cette question ?
- Ah oui, foutue imprimante...
- Je vous le confirme !
- Bon, dernière question...
- Vous partez déjà ?
- Ben oui, j'ai des choses à faire, moi, j'ai une famille à nourir, des gosses à nourrir, des enfants à nourri, j'ai même des criards et des banbins à nouririr, donc il faut que je file au supermarché du coin pour avoir de coin leur donner à manger en rentrant ce soir, et faut pas que je prenne trop de temps, sinon, je vais encore être en retard pour l'interview de 15 heures...
- Ah oui... Dernière question, alors ?
- Oui, dernière question : Mais où et donc Ornicar ?
-Euh, errièe vous, je crois !
- AH oui, merci ! Et bien, à tout à l'heure Jj, et écrivez moi de blles choses qui donnent envie de continuer à vous lire !
- Je vais tenter, je vais tenter...

14h20. Waw, magnifique interview qui m'a prit 9 minutes à s'écrire, c'est vraiment pas mal. Bon, de quoi vais-je vous parler, à présent ? Ah oui, j'avais prévu de vous parler d'un phénomène intéressant de la blogosphérite, le monde de la blogosphère, qui répond au nom de "commentaires". Avez-vous déjà entendu parler de ça ? Et bien, figurez vous que si vous vouliez répondre à cette question, et bien, vous descendrieriez tout en bas de ce cadre afin de répondre quelque chose comme "oui, j'ai déjà entendu parler des commentaires, mais, dites-moi, Jj, c'est quoi, un commentaire ?". Si vous n'en aviez jamais entendu parler, vous m'auriez répondu "Gni ? Mais de quoi qu'il parle ?" devant votre ordinateur. Et le problème est le suivant : votre ordinateur n'a pas d'oreilles, certes, peut-être un micro, mais si vous avez un micro, vous devez être suffisemment au couant de la technologie pour savoir ce qu'est un commentaire.

14h23 Bref (Pépin comme dirait Mylou), les commentaires, pourquoi vous parle-je donc de ça ? Et bien, pour vous donner un petit conseil, au cas où vous aimeriez commenter cette note. Le problème de la commentation de note recor du monde, c'est que, non seulement c'est long à lire (et encore plus à écrire, d'ailleurs), mais en plus, c'est long à commenter. Et en général, quand on arrive à la fin du texte, on a plus tellement envie de commenter, on a passé djà suffisemment de temps à lire. Et autre chose, on a carrément oublié c que l'on voulait commente, alors que, en psaant, aux environs de 13h52, on s'était dit une superbe chose qui nécéssitait vraiment d'être commenté. Donc, je vais vous donner la solution pour pallier à ce problème. Appuyez donc sur le menu démarrer, et cherchez quelque chose qui permet de faire du traitement de texte, ou du texte tout cours (Word, Worx, FrontPage, ou même le bloc note de Windows, qui est encore plus efficace). Pour les amis qui nous liraient sous mac, je vous laisse trouver le programme adéquat, je ne m'y connait pas tellement dans ces trucs là, et vous vous y connaissez surement mieux que moi. Ensuite, la chose est imple, pour commenter il suffit d'écrire ce qui vous passe pa rla tête au moment où vous lisez les lignes qui vous inspire. SI les lignes ne vous inspirent pas tellement, passez-les simplement, et coninuez donc à lire. Normallement, si vous lisez, vous devriez avoir un commentaire plus ou moins long, suivant vos capacité à régair à ce qui est écri ans le texte. nfin, faites un copier collé du texte que vous venez d'écrire dans la petite fenêtre permettant le commentaire en bas de page, et hop, le tour est joué ! S'il n'y a pas de petit cadre en bas, et bien, appuyez sur le lien sur lequel il est écri "Un p'tit comm ?", et hop, la fenêtre apparait devant vos yeux toujours plus ébahis !

14h30. Autre avantage à écrire comme ça, c'est que vous pouvez faire une pasue dans le commentaire. Pour faire une pause, parce que, par exemple, après avoir lu les lignes de 18h28 (qui sont géniales, je vous conseille d'aller au moins jusqu'à la bas), qui vous ont donné une petite faim, vous pourrez sauvegarder votre progression dans le commenaite, sans ommete l'heure du paragraphe auquel vous étiez rendu. Ensuite, pas de problème pour retrouer là ou vous en étiez, il suffit tout simplement de retrouver le paragraphe correpondant à l'heure effective de votre marquage. Pour retrouver l'heure, c'estr très facile, puisque j'ai rangé les paragraphes dans l'ordre du temps qui passe. Un jour, peut-être, ou le record aura dépassé les 25 heures, on pourra retrouver deux paragraphezs correspondan au même nom, mais comme ce n'est pas demain la veille, il n'y a pas de problème à se faire. SInon, une autre possibilité, si vous n'avez pas envie de sauvegarder votre progression sur votre ordinateur, vous pouvez poster le commentaire non terminé, comme ça, mon blog servira de marque page. Il faudra cepdnant, le jour où vous déciderez de compléter ce commentaire, retourner lire le commentaire que vous avez précédemment posté. Enfin bref, tout ça pour dire que cela fait maintnant 14 minutes que je suis en train de vous causer sur les commentaires de blogs. Une demie heure sur un historique de record, un quart d'heure sur des commentaires, presque dix minutes d'inteview.... Je m'améliore vraiment de plus en plus, moi !

14h35. Je viens également de ma faire une petite réflexion. Une interview de début d'heure dure, à peu près, une dizaine de minutes. Il y a et aura des interviews à 14h, 15h1, 16h, 17h, 18h et 19h, ce qui fait donc 6 onterviews, et donc, en multipliant le nombre de fois adéquate, cel risque de faire un total de une heure d'interview si je les avait écrites à suivre... Rien que d'y penser, je revois encore Basile Boli dans son costume de Casimir...

14h37. A propos, je ne vous l'ai pas dit tou à l'heure, mais j'ai éteitn la télé tout à l'heure. Et là, je viens de rallumer la musique (en ce moment, Rohff, avec un morceau dont le nom m'échappe). Cela veut donc dire que j'ai bêteent perdu pas mal de temps à écrire sans musique, et comme on le dit souvent, écrire sans musique, c'est comme une chaise à qui il manque un pied, ben, c'est bancal... (Ah ah, je vous l'avait dit que j'allais réussi à la replacer cette expression !). Bref, pourquoi je vous parle de la musique que j'écoute ? Ben pour un très simple raison : il semble que, quand on n'a plus grand chose à dire, on parle soit du temps qu'il fait dehors, soit de la musique qui passe. Comme le temps qui fait dehors n'a pas tellement de raisons de trop chnager d'ici 20h, il est fort à parier que je vous cause pas mal de la musique qui passe... Et je suis désolé de vous l'annoncer, mais j'aime bien le rap (oui, cela existe des gens normaux qui font des phrases sans y placer un nomre importna de jurons et qui peuvent écouter tou en appréciant des morceaux de rap) donc il y a de chances que je vous en parle. Mais ne vous inquiétez pas, j'ai mit lecture totalement aléatoire, donc il est probable que des morceaux non rap passent à des moments où je manque d'inspiration et que je me mette à vous causer musique. J'ai un peu de tout, du rap, du r'n'b, du ragga, de rares morceaux de rock, avec les différents formes de rock, en des proportions moindres) et j'ai même un morceau de techno abominable, dont je n'ai pas envie qu'il passe. Sinon, en ce moment, il y a un morceau de la BO de SOuthPark le Film qui passe, et c'était très chouette (puisqu'uil vient de finir pour un morceau de la BO de Taxi I). Bon, je vais peut-être arrêter de vous causer musique, vu que ce n'est pas très intéressant, mais je vais plutôt vous parler d'autre chose, tout en changeant de paragraphe...

14h43. Waw, déjà 14h43 ! Cela veut donc dire que ça fait 2 heures que je suis en train de causer, si l'on compte l'intro de Thierry et Jean-Mimi, qui font bien parti du record, c'était juste pour faire une sympathique introduction qui donne envie de lire la suite (j'espère que c'est réussi, et que vous êtes en train de lire ces lignes grace à la magnifique intro...). Sinon, vous, ça va ? C'estmareant, je suis en train d'écrire tout ça en sachant pertinemment que personne ne va me lire. A propos, si vous lisez tout, j'aimerait que vous m'en fassiez part en le disant dans les commentaires. Mais attention, en dites pas que vous avez bien lu ce qui était écrit à 14h43, sinon, les autres vont juste lire ce paragraphe pour faire croire qu'ils ont tout lu. On va faire un truc, comme ça, je serais sur que vous l'avez bien lu : dans votre commentaire, vous glisserez insidieusement le nom d'un oiseau; Ok, on fait comme ça ? Merci, c'est chouette !

14h47. Tiens, vous ne devinerez jamais ce qui passe en ce moment même dans mes enceintes... Allez, devinez, s'il vous plait... Un indice, c'est un morceau presque enregistré en public... Vous ne trouvez pas ? Un autre indice, la personne qui inbterprète la musique a réalisé un record du monde de la note la plus longue... Vous ne trouvez toujours pas ? Un autre indice, ce n'est ni moi, ni Tipierre, ni Joe, ni Zetron... Et oui, veint à l'instant de passer dans mes enceintes le magnifique morceau fait au Kazoo et en presque public de TaloK ! Épatant, non ? En tout cas, moi, ça m'épate (comme un criquet...)

14h49. pater comme un criquet, expression que j'aime bien dire, mais je ne me rappelle plus vous avoir déjà raconté pourquoi ette expression. Bon, si vous le savez déjà, passez directement au paragraphe suivant, puisque je vais maintenant vous parler du pourquoi cette magnifique expression... C'est bon, tout ceux qui connaissent sont au paragraphe suivant Ok. Donc, si je dit épater comme un criquet, c'est parce que plu petit, j'aimait bien enlever les pattes arrières des criquets pour les empecher de sauter... C'est vrai, ça, un criquet, ça n'arrete pas de sauter tout le temps. Mais en lui coupant les pattes, et bien, il perd tout de suite l'envie de sauter, et donc, c'est plus facile pour les garder sans problèmes en captivité... VOilà, à présent, vous savez tout sur la triste origine de cette expression, bien que le mot épaté devraiit prendre deux tt comme dans pattes pour désigner l'otation de pattes, mais en général, c'est un expression à employer à l'oral.

14h52. Si vous ^tes à ce paragraphe, c'est que vous connaissiez déjà le pourquoi de l'expression "épaté comme un riquet". C'est bien, vous avez de la culture. A moins que vous avez sauté (comme un criquet) sur l'occasion pour sauter (commme un criquet) un paragraphe sans problèmes avec la justice. SI vous ^tes dans ce cas, sachez que ce n'est pas bien du tout, et que je vous intenterait volontier un procès pour non lecture et sautage comme un criquet de paragraphe.

14h54. Par contre, si vous êtes au régime, il n'est tout de même pas conseillé de sauter comme un criquet un repas, ce n'est absiolument pas bon .

14h54 bis. Oui, il arrive que des paragraphes soit trop petits et durent moins de une minute. Dans ces cas la, on rajoute bis à côté de l'heure et hop, pas de problème. Il y a d'ailleurs toujours dans les records un moment dans lequel on doit mettre un bis après le nom d'une heure, et en général, on saute (comme un criquet) sur l'occasion pour en faire un paragrpahe qui suit pour expliquer pourquoi on a bien pu mettre ce mot qui commence par bi et termine pas s, le tout en ressemblant à un nom d'oiseau (si l'ibis est bien un oiseau. SI tel est le cas, vous avez le droit de l'utiliser pour le ce que je voous ai dit tout à l'heure...)

14h57. Dingue, on s'approche bientôt de 15 heures, je vais pouvoir revoir mon ami le journaliste et tou ça. Je vais même pouvoir au passage poster sur mon blog la troisième parti de ce record. J'avais jamais pensé à poster en temps réel le record sur mon blog, mais depuis que TaloK l'a fait, je peux le faire, ça va devenir un running gag pas gag des records. A propos, je pense pouvoir vous reparler de l'historique du record tout à l'heure, à propos des innovations amené par les recordmans dans le monde des records. En attendant, il est 14h59, ce qui veux dire que dan une minute, je vais poster tout ce truc sur mon blog, et que vous pourrez le lire, et être heureux (comme un criquet... Ah nan, là, ça ne va pas du tout...) Enfin, bref (Pépin comme dirait Mylou, je l'ai déjà dit tout à l'heure, mais j'adore ce jeu de mot...) Oh, il est 15 heures !

15h00 ! Youpla boum, il est 15 heures, ça veut dire que je vais logiquement bientôt pouvoir revoir mon ami le journaliste (C'est quoi, son nom, déjà ? Michel, je crois que je l'avais appellé comme ça la dernière fois... Enfin, je ne me rappelle plus trop, mais on va dire qu'il s'appelle comme ça, c'est plus rigolo. En attendant sa revenu, j'ai regardé vite fait les gens qui ont commenté l'intro du texte./ Il y a donc Sergio (Sergio, si tu me lis !) et Pourquoi Pas ? (Pourquoi Pas, si tu me lis !) qui y ont déjà répondu. Merci, ça fait plaisir. Ce qui est bien, d'ailleurs, qaudn on poste au fur et à mesure, c'est qu'on peut avoir les encouragements en direct live ! ET ça, c'est chouette !

15h03 Palm pam pam ! Palam pam pam ! Palam pam pam ! C'est l'heure de..... L'interview !!!
- Rebonjour (et encore désolé, je suis un peu en retard)
- Pas grave, je pense pouvoir m'ahbituer au fait que vous soyez en retard, ça me permet de perdre un peu de temps, et c'est pas plus mal...
- Décidement, à e^tre ezn retard, j'ai l'impression que je vais le faire à chaque fois...
- Mais je le sais déjà, vous allez être en retard à chaque fois !
- Comment le savez-vous ?
- Ben c'est moi qui écrit tout ça, donc je n'ai aucun problèmes, je sais très bien que vous allez être en retard !
- mais pourquoi me faire tout le temps arriver en retard, c'est cruel et je perd terriblement en crédibilité !
- Oui, mais on appelle ça un running gag !
- Un running gag ? C'est quoi ça ?
- C'est un gag qui coure !
- Ah oui, c'est plus clair, maintenant ! Bref... Pépin, comme dirait Mylou.. Ah, vous avez déjà dit ça plusieurs fois tout à l'heure ? Il faut dire que je ne fais que l'interviex, je n'ai absolument pas envie de lire tout ce qui est écrit...
- J'ai l'habitude !
- Bref, comme dirait Mylou, Pép... Euh, désolé.. Donc, comment allez-vous à ce niveau du record, après 2 heures un un petit tas de poussières ?
- Et bien, j'ai envie de dire que ça ne va pas trop mal, il faudrait que je vois un médecin pour que je sache si tout va bien dans mon corps. Mais à part un petit mal de dos (Qui arrive toujours très tot dans ces rrecords) je n'ai pas encore trop mal aux bras.. En bref, tout va bien, la vie est belle, les oiseaux chantent, sont joyeux (ou mettent des fils barbelés autour de leur nids, au choix, suivant ce qu'e j'ai lu sur le blog de Pourquoi Pas ? juste avant de commencer ce record). Voilà voilà.
- Deuxième question, comment allez-vous ?
- Ah ah ah, ce gag de l'imprimante qui a fait deux fois les questions est également à mourir de rire.
- Euh, en effet... Dites moi, allez-vous continuer à user comme ça d'une multitude de running gag, comme vous dites, ou alors, vous allez essayer d'innoncer un petit peu ?
- Euh, je ne sais pas, pour l'instant le running gag, j'aime beaucoup. QUand une blague n'est pas drole, il faut généralement la répéter un grand nombre de fois avant qu'elle devienne sérieusement drôle. Enfin, quand je dis sérieusement drôle, c'est évidemment une façon de parler, je ne sais pas si l'on peut être sérieusement drôle.
- Euh, okaiy... Une autre question, allez vous continuer à utiliser ces running gag ?
- Et bien, comme vous pouvez le constater avec cette question, oui, je vais continuer, parce que je trouve ça vraiment très drole.
- mais c'est devenu totalement débile, ce running gag, puisque si j'ai imprimé réellement en double mes questions, je n'ai pas pu imprimer en double cette précédente question, puisque j'ai appris le sens de running gag qu'au début de l'interview...
- C'et pas faux, mais il faut savoir que après le comique de répétition, j'aime aussi beaucoup l'absurde...
- Ça explique donc pourquoi il y aura le mot Wapiti dans ma prochaine question ?
- Oui, cela va très bien expliquer cela.
- Okay ! Donc, question suivante : est-ce que vousmangez-souvent des brochettes de Wapiti ?
- Ah, ça, non, je n'en mange que très rarement...
- Lol !
- Mon Dieu, vous êtes un journaliste qui dit lol ?! Mais c'est incroyable !
- Et encore, vous ne savez toujours pas pourquoi j'étais en retard tout à l'heure.... Je suis un interviewer bien mystérieux, vous ne trouvez pas ?
- Oui, je trouve un peu. En attendant, il est déjà 15h15 (Marignan) et vous êtes toujours en train de m'interviewer...
- Voulez-vous dire que cette interview commence à être un peu longue.
- Je ne veux pas le faire dire, je le dit clairement : cette interview est baucoup trop longue.
- Okay, dernière question : mangez-vous souvent des brochettes de Wapiti ?
- Bon, je crois qu'on va s'arreter là avec cette interview...
- Oui, je trouve aussi, parce que là, ça devient franchement n'importe quoi !
- Exactement !
- Salut, à tout à l'heure !
- Salut, à tout à l'heure ! Bisoux aux enfants !
- Bisoux aussi à vos enfants !
- Mais je n'ai pas d'enfants !
- Est-ce une raison pour ne pas les embrasser ?

15h18. Bon, là, je viens de faire une interview completement stupide, et en plus, ça a duré le modique temps de... 18-3... 15 minutes ! Un quart d'heure d'interviews, et j'ai finalement même pas répondu aux questions qui se posent généralement dans ce genre d'interview, je vais devoir le faire moi-même... Donc, qu'est ce que je compte faire au cours de l'heure qui vient... Enfin, des 41 minutes qui me restent de cet interview... Et bien, je crois tout à l'heure vous avoir parlé de vouloir faire un petit résumé des améliorations du record apportées par les différents contribuateurs au cours de la fabuleuse épopée de l'existence du record, et ça, je trouve que c'est un rudement beau sujet ! Donc, je vais le commencer tout de suite, si cela ne vous dérange pas, évidemment.

15h20. En rfait, par amélioration, je voullait surtout vous parler de l'invention de ce journaliste par Tipierre qui venait toute les heures pour faire un interview. Cette idée était tellement géniale que je n'ai pas pu m'empecher de l'adapter à ma sauce pour en faire ce magnifique personnage digne de la comedia del arte, ce personnage à la fois doux, rêveur et attachant, qui ne cesse d'amuser les plus petits comme les plus grands, avec ces questions tournat généralement autour de "comment ça va" et "qu'avez-vous prévu de faire dans l'heure à venir". Enfin, voilà, tout ce que j'avais à dire au sujet de cet interviewer.

15h23. Une autre initiative, qui cette fois nous a été apportée par TaloK, c'est l'invetion du droit aux 4% de pause. Avant, c'était inenvisageable, mais il faut dire que maintenant que ce record est arrivé à une telle durée, il est nécéssaire d'avoir un peu de temps...

15h24. Bon, petit apparté, puisque mon petit frère vient d'entrre dans ma chambre et pose des questions. DOnc, pour répondre à tes questions, et bien, je suis en train de faire un record qui va durer 7 heures, ce qui, semble t'il, est très long... Voilà. Et j'écrit le mot "bin" comme je veux. Une autre questions du petit frère : pourquoi n'écris-je pas "ah ah ah ah ah" pendant 7 heures ? Et ben, tout simplement parce que alterner entre la lettre a, h et l'espace pendant 7 heures, ça risque d'être un peu saoulant. C'est quand même plus chouette de passer son temps à écrire des bêtises, non ?

15h26. Donc, j'étais en train de parler des 4% de temps réglementaire réservé aux pauses. Celle ci, inventées par taloK, parce que c'est un peu un flemmard qui n'atait même pas capable de discourir sans interruption pendant 10 heures... Ah, le nul !... Enfin, bref, 4% de temps réglementaire, c'est pas grand chose (2 minutes et quelques) mais quand même, c'est chouette... En plus, si on a envie de faire une paetite pause pipi-café-clope, on peut toujours prendre 5 minutes après 5 heures de blablablas. Oui, pour ceux qui se posent encore la question par rapport au questionnaire de blog le plus long du monde (décidemment, que de "plus long du monde !"), une pause pipi-café-clope, ça dure réglementairement 5 minutes. Ah oui, je voulais aussi dire un truc : fumer, c'est pas bien,donc, la pause pipi-café-clope, c'est la même chose qu'une pause pipi-café, et donc, 5 minutes, ça devient tout de suite plus simple.

15h29. Sinon, je redis bonjour à mon petit frère qui est debout à ma droite, et qui est en train de lire ce que j'écris. Je ne sais pas trop s'il est exactement en train de lire ce que j'écris à ce moment même ou s'il lit ce qui est écrit plus tôt, mais en tout cas, il est en train de lire ce qui est écrit à l'écran. Voilà voilà. Sinon, ça va le petit frère ?....... Bon, il n'a pas l'air de répondre... AH, si, il vient de réagir par un "ah, t'es con !", c'est qu'il semble lire ce que je suis en train d'écrire...

15h31. Bon, je change un petit peu de paragraphe histoire d'aérer un petit peu. Sachant que j'ai commencé à écrire vers 12h43, cela fait à présent euh... 2 heurs et beaucoup de minutes...Enfin, tout ça pour dire que la vie, c'est beau, et que je ne sais pas exactement de quoi vous parlerr présentement... Je vais donc sortir de mon chapeau mon premier sujet de secours, à savoir, la mort de Kaki.

15h32. Avant de vous parler de sa mort, j'ai envie de vous parler de la performance dans ce record de Zetron. Oui, Zetron n'a pas été très bon. Déjà, il n'a pas écrit assez longtemps (seulement 3h56), mais en plus, il n'a acrit qu'à 2,49 caractères par mots, ce qui n'est pas assez.

15h34. SInon, vous saviez que j'avaius un nouveau lecteur de MP3 ? Je ne sais plus si je vous en avais oparlé... Ah si, je crois en avoir déjà parlé dans une note dans laquelle je parlais que je tuait le diable en personne, ou quelque chose comme ça. Mais ce n'est pas le même llecteur MP3 que lorsque j'ai comabttu le démon, c'est un autre, différent. Je vais vous parler un peu de l'histoire de ce lecteur MP3, parce qu'elle est peu banale !

15h35. Tout commence un jour de je sais plus trop quand j'en ai eu marre de ce lecteur de CD qui prenait trop de place dans ma poche. Je me suis alors dit "Tiens, ne serait-il pas chouette que j'ai un vai lecteur MP3, qui lit des MP3, marche comme une radio, permette de faire dictaphone et clé USB ?" (Oui, je me suis dit exactement cette phrase là, au mot près). DOnc, direction le magasin le plus près, à savoir, le Géant du coin. SI je vous parler de ça, c'est parce que je ne l'ai absoluement pas fait anticonstitutionnellement... Oui, j'avais envie d'employer ce mot juste une fois, même si le mot n'a pas tellement de sens ici, quoique, c'était juste pour mamsuer avec ma moyenne de mots par minutes... Enfin, bref, j'atais en trainde parler de mon lecteur MP3, je crois..) Donc, revenons en à nos moutons MP3. A géant, direction le coin des lecteurs MP3 . Oh, un magnifique lecteur MP3 de marque totalement inconnu, mais qui était en réduction. houette, un bonne affaire, me dis, en compagnie de ma moman venu avec moi faire l'acquisition de cette merveille de technologie. Bref, on l'achète, retourne à la maison, puis commence à l'écouter? Seulement, gros problème le lendemain, alors que je passais je ne sais plus quelle épreuve des partielles. Désirant écouter un peu de musique avant, j'ai la triste surprise dze voir que le lecteur ne marchait plus du tout : aucune réaction à l'appuie de la touche on. Que faire ? Et bien, retour au magasin Géant pour faire l'échange ! Que se passa t'il ensuite ? Vous le serez dans le prochian paragraphe ! (Ou pas)

15h40. En nan, en fait, vous ne le saurez as deans ce paragrpahe, puisque dans ce paragraphe, je vais vous faire la joie d'un poème que je n'ai pas encore composé, mais qui va être inventé, devant vos yeux toujours aussis é"bahis, depuis tout l'heure (soyez un peu moins ébahis, vous allez commencer par avoir un peu mal aux yeux, non ?...). Bref, voici ce magnifique poème :
Ô, toi, le vent !
Toi qui soulève le auvent
Ne t'ai tu jamais dis en te levant
Pourquoi toujours souffler vers le levant ?
Voilà, c'était mon poème, rien qu'à le regarder, je pourrais le lire des heures et de sheures et des heures. Ô, toi le vent, toi qui soulève le auvant... Magnifique, j'en tombe des nues... Mais revenons en à la fabuleuse histoire qui m'est arrivé avec mon lecteur MP3.

15h43. Donc, de retour à géant, direction l'acceuil. Nous exposons notre problème : direction le service après vente. Nous exposons alors notre problème, et on nous renvoie vers le rayon des choses technologiques dudit magasin. En expose notre problème à un responsable qui nous renvoie à un autre responsable. On expose donc à nouveau notre problème à ce respondable (On prend l'habitude, à force, à exposer ce problème, plus ça va, plus on arrive à être synthétique). Et là, que se passe t'il alors ? Vous le saurez peut-être dans le prochain paragraphe !

15h46. En fait, non, vous ne le saurez pas dans ce paragraphe, puisque je vais encore vous infliger un poème? Et cette fois ci, un poème totalement moderne, puisqu'il n'aura aucun sens, aucun rythme, aucune rime et absoluement aucun intéret poétique. Êtes-vous prêts ? Attantion, ça risque d'être beau !
Ô toi, le vent !
Panneau d'affichage dans un football qui lave les voitures
Poil aux poules
Faim et montagne de manganèse.
Voilà, c'était beau, n'estc ce pas ? Moi même, rien qu'àle lire, je trouve ça... Euh, comment dire... Nan, en fait, c'est vraiment très moche comme poème, je me demande encore pourquoi je l'ai écrit... Et pourtant, je n'ai rien bu, c'est ça le plus dingue dans toute cette histoire ! Bon, je vais peut-être raconter la fin de cette fabuleuse histoire vraie de mon lecteur MP3.

15h49. Donc, en toutes logique, je continue cette histoire. Que fitle responsable du magasin, à votre avis ? Vous avez deviné ? Et bien oui, il nous a échangé le lecteur MP3, et au passage, nous a offert un joli papier faisant office de garanti. Cette fois, je pensais que c'était la bonne, toute cette histoire de lecteur MP3 défectueux était terminé... Ça, c'est ce que je croyais, car, dès le lendemain, le lecteur MP3 retombait en panne, toujours la même chose, après avoir écouté plusieurs heures avec la même pile, ça ne marchait plus (alors que la pile, elle était enore très pleine). Cette fois, je ne suis pas retourné au magasin, parce que j'avais tout de même des partielles à passer et une petite amie à aller voir, mais ma moman y est quand même retourné. Là, pas de problème, on s'est finalement fait remboursé, le vendeur avouant alors à ma génitrice : tous les lecteurs MP3 Koreus revenaient en magasin (D'ailleurs, si vous me lisez, n'achetez pas cette marque de lecteur MP3, sauf si vous aimez bien ls services après vente). Après le remboursement, ma moman décide alors de m'acheter un autre lecteur MP3 (et WMA, je l'ai pas encore précisié, mais partout, il fallait lire à la palce de MP3, "MP3 & WMA"). Et en plus, petit autre évènement rigolo dans tout ça : on a eu le droit à 20 € de réductions sur l'achat de ce nouveau lecteur. Non, ce n'était pas un cadeau du magasin, juste une erreur lors du passage en caisse. Et comme, dans la famille, nous sommes des gens très bien, nous n'avons évidemment pas dit que le prix était en réalité réduit par le passage en caisse de 20 €... Voilà, c'était tout l'histoire de mon fabuleux nouveaux lecteur MP3-Wma-radio-dictaphone... C'est beau, n'est ce pas ?

15h56. Dans 4 minutes, il va être 16h, ou quatre heures dans un langage plus familier, je vais donc prendre quelques minutes d'arret histoire d'aller chercher quelque petites choses à boire, parce que je commence à avoir un petit peu soif, vu que la température extérieur à la maison rappelle étrangement une canicule qui, dans les années précédentes, à vu la mort d'un grand nombre de personnes agées, ainsi que la mort politique d'un grand nombre de ministre. Je profite d'ailleurs au passage de la tribune qui m'est accordé pour vous signaler que les morceaux cachés dans les CDs, c'est très chouette, mais évitez d'y mettre un trop gros blanc entre les deux, parce que quand on l'écoute comme ça dans une playlist hasardeuse, on se retrouve avec deux minutes de blanc qui n'aident pas forcément à aider à faire un record. Ah, la musique est revenue... Mais il est déjà 15h59, dans moins d'une minute, je vais donc aller me charcehr quelques petits trucs à boire, histoire que je ne me déssèche pas comme une chose séchée.

16h01. Palam palam pam pam ! Palam palam pam pam !
- Et oui, je suis de retour, pour venir interviewer Jj qui est en train de faire son record... Mais, mais... Où est passé Jj ? Pourquoi n'est-il plus devant son ordinateur en train d'écrire ? Ah, il serait donc parti pour aller chercher de quoi boire un petit peu ? Popur une fois que j'étais à l'heure... Ah, je le vois qui revient ! Alors, ça fait quoi, Jj, de prendre 3 minutes de pause pour aller boire un petit peu ?
- Et bien, c'est très chouette, même si je n'ai fait que prendre les boissons, et pas encore bue. Et je n'ai pas pris 3 minutes de pauses, mais seulement une minute, parce que il ne faut pas oublier que c'est moi qui écrit aussi vos répliques...
- AH oui, c'est vrai, ça m'échappe toujours... N'êtes vous pas un peu schizophrène ?
- Euh, peu, peut-être, mais c'est juste pour le record, hein...
- - Oui, pas bête... Bon, première question de cet interview, pendant que votre petit frère est en train de chercher dans le dictionnaire le sens du mot "schizophrène"... Donc, première question : comment ça va ?
- Et bien, après 3 heures de balblabla, ça va pas trop mal. C'est vrai que je n'ai pas encore fait la moitié de ce que je veux faire, mais pour l'instant, je pense être en mesure de tenir jusqu'à 20h sans grands problèmes.
- Et bien, c'est rassuanrant. euxième question : comment allez-vous ?
- Vous m'avez déjà posé cette question...
- Je sais, mais c'est vous qui m'avez dit tout à l'heure qu'il s'agissait de comique de répétition...
- Oui, mais le comique de répétition, c'est mieux quand on n'en abuse pas trop...
- Houla, c'est c'est compliqué...
- Tout le monde ne peut pas être doué en ça, vous êtes un journaliste, de toutes façon, point un comique...
- C'est vrai, j'ai été fabriqué comme étant un journaliste... Bon, c'est pas tout, mais il serait peut-être temps que je vous laisse faire votre record tranquillement, non ?
- Euh, pas une deuxième petite question ?
- Ça fait déjà huit minute que je suis en train de vous interviewer, ça commence à être long...
- M'en fiche, ça me fait user du temps, et je trouve ça toujours sympa les interviews, ça ajoute une sorte d'ambiance calfeutrée à ce record...
- Une ambience calfeutrée ? Ça a un sens, ça ?
- Non... Ça, c'est le comique de l'absurde...
- Ah oui, j'ai failli l'oublier celui-là...
- Vous n'aviez pas une question à me poser, au fait ?
- Ah oui, c'est vrai ! bon, deuxième question : que pensez faire durant l'heure qui vient ?
- Ça, je ne le sais pas trop, on verra bien ce qui passera dans mon inspiration tout à l'heure. ALea jacta est, comme dirait l'autre.
- C'est du latin, ça, non ?
- Ah, on voit que vous êtes un vrai journaliste !
- Bon, c'est pas tout, mais je vais devoir vous laisser trnaquille jusqu'à 17 heures où je viendrais à nouveau vous embeter avec mes questions répétitives et absurdes écrites par vvous même...
- Même pas une question pour clore en beauté cet interview ?
- Euh, oui, j'ai une question : qui a fondé en 1853 la ville de Tropli-basse-mer ?
- Comment voulez-vous que je sache ça ?
- C'est moi qui pose les questions...
- Bon, je n'ai pas de réponses, à vrai dire. On en reste là, alors ?
- Oki, on en reste là, à tout l'heure, ami recordman !
- A tout à l'heure, ami journaleux !

16h14. Waw, encore 13 minutes d'interview ! J'aime bien les faire durer très longtemps, parce que le temps passe super vite pendant les interviews. Je crois vous avoir dit tout à l'heure que j'allais vous parler de la mort de Kaki. Pourquoi parler de ça, allez-vous me demander ? Et ben, parce que quand je lui ai dit hier que j'allais faire ce record, elle m'a demandé si j'allait parler de sa mort. Je lui ai répondu que oui, sans problèmes, dès que j'allais avoir une baisse d'inspiration. C'est donc présentement, alors que je suis dans une phase ascendante d'inspiration, que je vais vous parler un peu de sa mort.

16h16 (Marie Trantignant). Qui est Kaki ? C'est la mère de Mylou. Qui est Mylou ? C'est ma sœur. Voilà qui simplifie bien des choses, vu que je n'ai pas de sœurs naturelles, seulement des frères. Bref, hier soir, sur les coups de minuit, Kaki m'annonce tout de go : je suis en train de mourir. A ces mots, je ne comprenais pas. Pourquoi meure t'elle ? Et bien, elle est morte parce qu'elle s'est fait attaqur par une centaine de moustiques. Personne ne sait encore si ces moustiques étaient bien au nombre de 100, si tous ces moustiques étaient bien des fememelles, si elles avaient le paludisme, la rage, le chikungunya, la grippe aviaire ou autre maladies pas chouette comme la maladie du hibou (ah ah, quel jeu de mot génial). Bref, Kaki est resté à l'agonie pas mal de temps. Je crois qu'elle doit encore être à l'agonie, puisque j'ai vu tout à l'heure qu'elle était connectée à MSN. Il faut dire qu'elle ne voulait pas mourir avant de connaître ses résultats des partielles, qui, figurez-vous, ont été révéls aujourd'hui (Je vous en repalrlerait tout à l'heure). Seulement, à une heure du matin, les résultats n'était pas encore en ligne, donc, elle a du encore agonisé jusqu'aux résultats. Je ne sais pas si elle a eu ses partielles (j'espère bien, tout de même) mais normallement, si elle les as, elle devrait pouvoir réssuciter sans trop de problèmes. Bref, voilà, Kaki, si tu me lis, tu vois que j'ai tenu ma promesse et ai parlé de ta mort. Si Mylou, tu me lis, il va falloir être forte, ta mère est morte.

16h23. Si vous avez remarqué, à côté de 16h16, dans le paragraphe précédent, j'ai cité le nom d'une personnalité connue pour avoir eu des problèmes avec son gendre. Pourquoi avoir écrit