(Suite de hier)

Quand on se retrouve dans une quête pour sauver sa bien aimée à tenter de mettre du ketchup sur ses frites en moins d'une seconde, c'est généralement que l'on a perdu le but initial de sa quête. Quand cette idée me passa pour la première fois dans la tête, je décidais de l'ignorer, afin de me concentrer pour éclater tout le papier bulle. L'idée revint alors dans ma tête, et je décidais de ne plus l'ignorer. Il me fallait retrouver cette tortue.

C'est à ce moment même qu'une armée de vers de terres décidait de m'attaquer en m'envoyant des moutons et des bananes explosifs. Pour leur échapper, je n'avais qu'un seul moyen : fuir en emprunter ce kart qui se présentait à côté de moi ("Salut, je suis un kart, veux-tu m'emprunter ?"). Je n'avais seulement pas réfléchit aux conséquences de mes actes, puisque aussitôt le kart chevauché, un plombier avec une casquette rouge et un dinosaure vert surgissaient en kart d'un arc-en-ciel, eux aussi en me lançant des bananes, ainsi que des carapaces de tortues rouges. Heureusement, j'avais gardé en réserve un champignon du matin, je m'empressait alors de le mettre dans le moteur, afin de lui donner un petit coup de boost. Les choses ne se firent pas attendre, et mon kart accéléra d'un coup, m'envoyant tout droit dans l'arbre du virage...

J'étais sonné, et toujours avec le plombier et le dinosaure aux trousses. Quand je repris mes esprits quelques minutes plus tard, j'étais dans un endroit étrange où l'herbe mesurait plusieurs mètres de haut, et portant un étrange bonnet vert. Devant moi, le temple de la foret se présentai à moi, et c'est à ce moment que le bonnet vert se mit à me parler.
"Il te faut absolument entrer dans ce temple pour récupérer la gemme verte, qui, accompagnée des trois autres gemmes de la Terre, nous permettront d'ouvrir le temple de la lumière, qui nous donnera l'accès aux temples des...
- Je n'ai aucune envie d'avoir cette gemme...
- Ah, ben tant pis, alors. "
Le bonnet sauta alors de ma tête, et commença d'étranges incantations. C'est durant ce même moment que mon corps décida de retrouver sa taille initiale, tout comme l'herbe.

Le plombier et le dinosaure m'attendait encore pour faire le constat à l'amiable... Manque de bol, j'avais oublié mon crayon au château, je décidait alors de continuer à marcher pour retrouver ma princesse. Etrangement, à aucun moment ils n'ont gobé cette excuse, et commencèrent à me suivre de manière un peu trop prononcée. Je décidais alors de poser une bombe pour me débarrasser d'eux. La déflagration n'était cependant pas assez grande pour les inquiéter. Ils n'hésitèrent alors pas du tout pour m'envoyer également une bombe de leur composition, et la lancèrent au dessus du mur nous séparant. Ils avaient le bonus pour lancer des bombes, et ça, s'était totalement injuste. Heureusement, l'explosion de la bombe détruit un mur dans lequel se cachait un bonus me permettant de poser deux bombes à la fois. Heureuse découverte, puisque c'est ce bonus même qui me permit de prendre mes adversaires en sandwich. J'étais débarrassé du duo, mais j'avais toujours une princesse à délivrer.

Comme si le destin avait décidé que mon histoire commençait à être un peu trop longue, c'est après quelques minutes de marche que je tombait nez à nez avec le château de la tortue géante. Je ne pouvait pas le manquer, c'était écrit en gros sur la carte. Après un petit slalom rapide entre des boules de feu faisant du trampoline sur de la lave en fusion, j'arrivais face à face à la tortue géante, qui commençait à me jeter des tonneaux. Pour les éviter, il me fallait leur sauter par dessus. C'est alors que je trouvais l'objet qu'il me fallait : un marteau. Aussitôt dans mes mains, celui-ci se mit à taper vigoureusement le sol. Je n'eut alors aucun mal à atteindre la tortue, à l'aplatir comme une crêpe et prendre dans mes bras ma chère princesse blonde.

Après une telle quête, je retournais dans mon petit château pour des activités un peu plus champêtres, comme chercher des fossiles, capturer des insectes ou pêcher....
(Allez, cette fois-ci, 8 références, dont deux déjà donné hier)