- Dis moi, tu n'es pas communiste, hein ?
- Heu, pourquoi ?...
- Parce que je ne veux pas te partager !
- Tu préfère que je sois libéral, alors ?
- Ouais, tu ne me garderas que pour moi !

Cette discussion n'a jamais eu lieu, mais c'est pas une raison pour ne pas en parler...
(Désolé, j'ai pas trouvé une meilleure intro)
Amour communiste
L'amour communiste, c'est avant tout le partage. Aller vers les autres, les autres viennent vers nous. J'ai une copine, oui. Elle a d'ailleurs un petit copain assez sympa, et sa femme est vraiment très charmante. Je l'aime, ma petite amie. J'aime aussi Christine. Tout comme Corinne, Sophie, Marie-Christine, Hélène, Éléna, Lili, Leatitia, Zora, Lolita, Eve, Evelyne, Monique, Monica, Rhadouje, Rhadija, Marie, Maria, Marine, Marina, Amandine... Bon, bien sûr, certaines ne sont pas d'accord pour partager, mais ce n'est pas ça qui m'arrête, je les enferme pour qu'elles apprennent à ne pas se révolter. Rien à voir avec de l'échangisme, c'est l'amour communiste.
(Un bonbon à celui qui trouve d'où vient la liste de prénoms)
Amour écologiste
Je suis un homme, j'aime une fille. Mon but dans la vie, c'est de lui faire des enfants, beaucoup d'enfants. J'en ai déjà une vingtaine, mais c'est normal, je suis encore jeune. Avec ma femme, on vit un parfait amour écolo. Repeupler le monde, c'est pour nous une sorte de seconde nature. Nous vivons ensemble dans les bois ; pendant que je chasse, ma chérie élève les marmots. Évidemment, parfois, les ours attaquent, alors, je leur donne un de mes enfants à manger. Il m'en reste énormément, alors que les ours sont en voie d'extinction. Aujourd'hui, on oublie trop le retour aux racines.

Amour socialiste
Pour moi, l'amour, c'est avant tout quelque chose de social. Les rejetés de l'amour, les filles moches, pauvres et stupide, je les prend sous mon aile. Je leur donne tout ce que j'ai : je leur offre de la chirurgie esthétique, leur donne du boulot. Bon, le problème, c'est qu'elles restent stupide, et sortent ensuite avec un amoureux capitaliste... C'est toujours comme ça, je les assiste, et elles profitent du système. Mais je reste gentil, c'est ça, l'amour socialiste.

Amour centriste
Ah, les filles... Je préfère ne pas me mouiller, j'attend qu'elle viennent me draguer. Je suis toujours d'accord avec elles, mis pas trop, des fois, je ne le suis pas. C'est pour ça que parfois, je préfère aller draguer. Je vais vers elles, leur demande comment ça va, mais pas plus. En couple, ce qui est primordial, c'est de discuter. "Je vais sortir la poubelle", elle me répond "Non, je préfère y aller", et je répond alors "Non, non, c'est à moi d'y aller". Au final, on y va tout les deux, quand il faut courir après les éboueurs. Bon, en même temps, je n'ai jamais connu la vie de couple, j'ai toujours été seul. C'est avant tout ça, l'amour centriste : ne pas se mouiller.

Amour libéral
L'amour pour moi, c'est libéral. C'est MA copine, et tu peux toujours te brosser si tu la veux, je la garde rien que pour moi. Surtout que je fais tout pour qu'elle soit la meilleure épouse possible. Je lui fais confiance, je crois en elle. C'est pour ça que je lui ait placé toutes mes actions. D'ailleurs, Ça fait longtemps que je suis avec elle, et elle m'a énormément rapporté. Bon, évidemment, j'ai bien analysé le marché, j'ai pas pris la première venue. Il me fallait une fille pas trop intelligente, mais issue d'une famille fortunée. Et pour minimiser les risques, j'ai délocalisé mon amour, aujourd'hui, séduire une chinoise, c'est bien plus facile. Les chinoises, c'est l'avenir ! Cela dit, je fais quand même attention à ma dulcinée, si son rendement est trop faible (plats trop froids, chemises mal repassées), je change. C'est ça, l'amour libéral !

Amour nationaliste
Moi, l'amour, je ne la vis qu'à la mode nationaliste. Quand je cherchais ma petite amie, j'ai bien fait attention à ce qu'elle me ressemble. J'aime pas les gens différents, c'est pour cela. Et j'ai trouvé une fille parfaite : yeux bleus, chevelure blonde, catholique pratiquante. Bon, évidemment, je me méfie toujours un peu d'elle, imaginez qu'elle se mette à apprendre à lire, ça serait horrible. C'est pour cela que je l'ai enfermé dans un placard. J'ai trop peur que notre amour se heurte à des amours étrangers. Imaginez que l'on rencontre un jour des amoureux communistes ! Je ne comprendrais pas, j'aurais vraiment peur ! Tous les soirs, je vérifie qu'elle est encore dans le placard, et je vais tout de suite me coucher. Je ne la touche jamais, approcher un corps étranger du mien ? J'ai vraiment trop peur.