Il est tant à nouveau d'affronter un sujet polémique, mais il faut toujours savoir défendre ses idées, même dans l'adversité. Un débat qui aujourd'hui fait rage est celui de la possibilité ou non d'écrire les chiffres romains en minuscule.

Rappel des faits : Il y a 2700 ans, les romains comptaient. Au lieu d'utiliser bêtement les chiffres arabes, ils utilisaient des lettres pour compter. Une numération additive pas géniale, mais qui a eu le malheur de traverser les âge et de se retrouver au milieu de nos cours, pour numéroter les principaux chapitres. I, II, III, IV, V, rarement plus loin, c'est rare que nos cours aillent à plus de 5 chapitres.
Seulement, voilà, pour ne pas confondre les paragraphes, sous paragraphes, sous-sous paragraphes et sous-sous-sous paragraphes, certains professeurs ont eu la bonne idée d'employer les chiffres romains MINUSCULES !! (Même si le mot était écrit ici en majuscule) i, ii, iii, iv...

Mais peut-on réellement se permettre de prendre de telles dispositions en mettant en minuscule une numération crée en majuscules ?

Et bien, je répond oui. J'entend déjà les cris de protestations des traditionalistes qui se contentent de l'alphabet minuscule pour leur sous-sous-sous paragraphes. Mais il faut avancer, aller de l'avant. Le futur n'est pas dans le langage sms mais bien dans la numération romaine minuscule. A tous les conservateurs qui me lisent : cessons cette nostalgie bornée qui empêche la société d'avancer ! On ne peut pas évoluer en regardant toujours dans le passé ! Ce n'est pas une injure à l'Histoire, c'est un hommage !!!! Non à l'intégrisme de numérotation de paragraphes, il faut voir les vrais problèmes en face bordel ! Les chiffres romains sont à la base de tout des lettres, IL N'Y A PAS DE RAISONS POUR NE PAS LES METTRE EN MINUSCULES, MERDE !!!!!

Nan, mais c'est vrai, quoi, je voulais pas m'énerver, mais c'est pas facile de rester zen sur ce genre de sujets...