Intro
- mise en situation : le plan
- problématique : qu'est ce qu'un plan ?
- annonce du plan

I - Nécessité du plan
    A - quand a t'on besoin du plan ?
        * lors d'un rédaction (ex : philosophie)
            * exemple de l'exemple : une dissertation
                   * exemple-2 : les animaux travaillent-ils ?
        * quand on nous le demande (ex : philosophie)
    B - pourquoi utiliser un plan ?
        * parce que (ex : philosophie)
        * pour se repérer (ex : plan de Ouagadougou)
              à noter : ce n'est pas le plan duquel je parle
        * parce que c'est conseillé (ex : philosophie)

II - Fabriquer son plan
    A - matériel nécessaire
       * un crayon (pour écrire)
       * du papier brouillon (sur quoi le crayon va écrire)
       * un cerveau (pour faire écrire le crayon)
       * de l'encre (pour que le crayon puisse écrire)
       * des yeux (pour être sur que le crayon écrive)
       * un gomme (au cas où le crayon écrit mal)
    B - structure du plan
       * plan global
          - écrire trois très grandes idées
          - 1 grande idée -> 2 ou 3 moyennes idées
          - une moyenne idée -> plein d'autres idées 
       * quelques conseils
          i - utiliser des chiffres romains (c'est + class)
          ii - utiliser des chiffres romains minuscules (encore + class!)
          iii - utiliser des lettres grecques (c'est le top de la class)
       * d'autres conseils (sur un autre paragraphe, ça remplit)
          a) ne pas faire de sous partie avec une phrase

III - Utilisation du plan
    Intro : deux sortes d'utilisations
      A - Utilisation flamande
        * ? Je sais plus, j'inventerai à la rédaction
      B - Utilisation péruvienne
         * suivre bêtement son plan
         * ne pas suivre son plan à l'envers

Conclusion
   * Note foireuse
   * Forme à oublier