Une petite note pour faire un petit peu l'inventaire de ce qui se trouve actuellement sur mon bureau, à l'heure où je rédige cette note (heure différente de celle du postage, parce que ca me plait pas de faire plusieurs notes un même jour).

Sous mes doigts, un clavier, normal, et à ma droite, une souris accompagnée de son tapis, normaux.
Je releève un peu la tête, et je vois un écran, devant lequel se trouve un guide horaire des bus nantais, une feuille sur laquelle est imprimée un mail qui ne m'ai même pas adressé, et sur ce papier, de la pommade. Je regarde derrière, et je vois un paquet de feuille cartonnée pour faire des fiches de révision, mais pas écrite, parce que j'ai rien à réviser. Sur ce petit paquet, une cassette audio, avec plein de morceau enregistrés à la radio. Derrière, des enceintes pour avoir de la musique, ainsi qu'un micro. Je vois ensuite mon porte-monnaie/feuille, un effaceur qui aurait plutôt sa place dans ma trousse et un feutre. Devant, un document sur les procédures d'inscriptions post-bac, sur lequel trône une magnifique sculpture en légo. Dans le bordel à droite, je peut voir, en vrac, des déplaints pour le bus, un paquet de kleenex, un mouchoir, une télécommande, un paquet de brioche pasquier vide (trop bon la brioche), un paquet d'élastique, un brouillon de ma future grande production en roman photo, de la pommade, un dessin de chat dessiné par moi lors de ma JAPD, des dictionnaires de franco-anglais et franco-espagnol, des lunettes de soleil, un autre mouchoir, un truc pour faire des trous dans les feuilles, et en vrac, plein de feuilles (fiche révisions, énoncé de bac blanc et autres réjouissances scolaires).
Et ca, dans un bordel on ne peut plus conséquent.... Faudrait que je range un de ces jours, moi....

J'ai pas parlé dui reste de ma chambre, avec plein de légos, des habits sales, des habits propres, des affaires de cours (bin wai, j'ai plus la place sur mon bureau), mon manteau...

Bravo (smiley qui applaudit) a toi qui a lu en entier cette note, bouh (smiley qui tire la langue) à toi qui a descendu cette note pour lire ce qu'il y avait écrit en bas, voyant un trop long texte, informe.