(Une note qui n'a, bien sûr, aucun rapport avec le film que j'ai vu aussi ciné dimanche dernier)

Tout commence lorsqu'une bande de jeune avec une mentalité basse ont la bonne idée de faire une sortie originale, comme par exemple "si on allait camper dans cette sinistre maison à plusieurs kilomètres de toute civilisation" ou "on va prendre un raccourcit en passant par ce bois, je suis sûr que ça va être plus rapide". Bien sûr, dans cette bande de jeune, ils sont tous partants.

Attention, il ne faut pas faire n'importe quoi pour le casting. Du côté des gentils qui font se faire ouvrir les boyaux par le tueur sanguinaire, il faut au moins :
- une blondasse, si possible un peu conne (genre Paris Hilton) qui mourra assez rapidement, et si possible, en petite tenue (forcément, elle sort de sa douche ou quelque chose comme ça)
- un gros, parce que ça éveil toujours des vocations de charcutiers ou de bouchers
- et d'autres qui permettront de démontrer qu'il y a énormément de façon de mourir dans d'atroces souffrances
Pour les gentils qui vont se faire poursuivre pendant tout le film, il faut absolument une fille qui n'aurait en temps normal aucune chance de survivre dans des conditions identiques. Il faut également qu'elle ait un petit ami à qui elle tient, et qui mourra rapidement, pour la faire décourager de fuir.

Au niveau des tueurs sanguinaires, tout est bon. Il faut cependant qu'il soit très moche, parce qu'il n'y a que les gens moches qui peuvent être des tueurs sanguinaires (et surtout, il sont énervés d'être toujours pointés du doigt dans la rue, donc il se vengent sur tout ce qui bouge). Au niveau de l'arme du crime, on peut tout envisager, du simple couteau de boucher jusqu'aux ciseaux de coutriers, mais il faut éviter les armes à feu, c'est trop facile.

L'intrigue du film est simple. Une fois la bande de jeune séparée du monde parce qu'ils sont perdus ou que leur voiture est mystérieusement tombée en panne, les festivités peuvent commencée.
Tout d'abord, l'un des personnages principaux (le gros par exemple) décide de se séparer du groupe pour aller chercher quelque chose à manger. Au bout d'un quart d'heure, le groupe s'inquiète enfin du fait qu'il ne soit pas revenu, il vont donc voir dans la cuisine ce qu'il se passe, et découvrent au sol (ou au mur, si c'est un psychopathe ingénieux) le cadavre du gros. Et c'est là que le chef de la bande s'exprime enfin, pour la phrase la plus importante du film "Mon dieu, qui a fait ça ? Il faut absolument qu'on se sépare pour trouver qui a fait ça !". Et comme les autres ne remettent jamais en doute les saintes paroles du chef, le groupe de séparent en deux. L'un va dans la cave (endroit glauque n°1) et l'autre dans le grenier (endroit glauque n°2).

(Et je ne met pas de conclusion, comme je n'ai pas mis d'intro, par pur esprit rebelle)