"Magnifique, Jj, tu es à l'apogée de ton art !", presque d'après quelqu'un à propos de mon talent dans la découpe du pain (une note sur le sujet un jour peut-être, quand j'aurai de quoi prendre des photos)

D'après Larousse, l'apogée est le plus haut degré que l'on puisse atteindre. Après, c'est le déclin. L'apogée est une chose qu'il ne faut souhaiter à personne, finalement. On parle très souvent de l'apogée de l'Empire Romain, aux alentours des années 120 après Jésus. Celui ci arrive 853 ans après la création de Rome, et 275 ans avant sa dissolution à cause de ces empaffés de Chrétiens ! Un empire de 1200 ans, celui dont tout le monde parle...

Et pourquoi personne ne parle de l'Empire Raymond, l'empire le plus court au monde ? Après cette longue introduction (prolégomène) un peu de culture aujourd'hui !
10h08 : Naissance de l'Empire Raymond
Raymond arrive au bar. Il fait un flipper, perd rapidement (à cette heure avancée de la journée, tout est déjà flou) et lance au barman "Barman, c'est ma tournée générale". Le bar entier acclame Raymond, qui se fait alors porter en héros. L'empire Raymond est né.
10h12 : Apogée de l'Empire Raymond
Le barman donne le pain et le vin à tous les clients du bar, et même aux quelques passants. L'euphorie est générale, et le barman lance alors à Raymond "Allons, il est l'heure de payer !"
10h14 : Déclin de l'empire Raymond
Raymond lance alors "Désolé, je n'ai rien pour *hips*payer, il va falloir que tout le monde paye sa *hips* bouteille !". L'euphorie redescend alors tout de suite, et Raymond fut exécuté en place publique.
10h15 : Fin de l'Empire Raymond, début de l'Empire Robert (qui entre alors dans le bar et lance "C'est ma tournée générale !"

En espérant vous avoir fait découvert cet étonnant pan caché de notre belle histoire Européenne.

(Les plus férus d'histoire d'entre vous se pencheront peut-être sur l'architecture de l'Empire Raymond, étonnante de simplicité, surtout dans la période du déclin où l'on peut découvrir de somptueux carrelages poussiéreux délicieusement rosés. L'étude de l'économie Raymonde est également assez intéressante (lisez par exemple la thèse de Edgar Pot, un passant "Comment j'ai pu boire le beaujolais nouveau à l'œil grâce à Raymond"), tout comme celle de la mythologie Raymonde, avec les dieux comme Bacchus ou Dionysos)