- Mademoiselle Mylou, consentez-vous à prendre pour époux monsieur Jj ?
- Oui.
- Monsieur Jj, consentez-vous à prendre pour épouse mademoiselle Mylou ?
- J'ai envie de répondre oui. Enfin, globalement. Je suis d'accord avec ce que vous proposez. Un simple oui, c'est quand même un peu trop simple, pas assez original, non ? Pourquoi répondre simplement par "oui" ? Limite, j'aurais pu répondre "oui, je consent à prendre Mylou pour épouse", c'est certes un peu plus original, mais ça fait quand même un peu trop pompeux à mon goût. Pour être très original, je pourrais même répondre "non". Mais après, faut expliquer à tous les témoins choqué que c'est juste une boutade et emmener la grand-mère qui vient de faire une crise cardiaque aux urgences... Si je consent à la prendre pour épouse ? Ben pourquoi pas, finalement. Je vais répondre peut-être, alors, si ça ne vous dérange pas... Si ? Enfin, quand je dis peut-être, c'est plus proche du oui que du non, quand même. Dites, vous aimez les dragées, parce qu'on en a acheté beaucoup pour le mariage, et... Ah oui, je devais répondre à une question. C'était quoi déjà ? Ah oui, je m'en souvient. Épouser cette demoiselle à mes côtés ? Ça pose quand même un problème. Si j'épouse cette demoiselle, elle va devenir madame, et donc je n'épouserai pas mademoiselle mais madame. C'était plus facile pour elle, puisque je reste monsieur dans tous les cas. Vous attendez peut-être que je répondre à la question. Ben "oui", alors... Pff, quelle originalité !... Votre idée de répondre juste "oui", ça ne m'emballe pas, vous savez.... Bon, je vais être concis. Je vais donc répondre O. C'est mon dernier mot, monsieur le maire...