Aujourd'hui, la loi Ovin est fortement remise en question. Cette loi de 1992 demande l'interdiction pure et dure dans tous les établissement publiques de la viande de moutons, ainsi que l'interdiction de publicité pour cette même viande. La cohabitation pro-viande de moutons / anti-viande de moutons est de plus en plus dure, il faudrait un retour, disent certains, à un retour à la civilité. La loi Ovin n'est jamais appliqué, au grand désespoir des anti-viande de mouton de première heure. Les gérants de bars de nuit soutiennent qu'on ne peut pas empêcher les accros à la viande ovine de s'en décrocher. La méthode miracle serait, d'après certain, de faire des coins pro-viande ovine et des coins anti-viande ovine. Certains établissement appliquent déjà cette réforme, et les résultats sont là.